Prestation de services occasionnelle et temporaire au Luxembourg et notification

Dernière modification le

Les entreprises établies dans un pays de l'Espace économique européen (EEE) ou sur le territoire de la Confédération helvétique (CH - Suisse) peuvent se livrer occasionnellement et temporairement à des activités commerciales, artisanales, industrielles ou libérales au Luxembourg, sans y avoir un établissement stable.

Dans ce cas, elles doivent accomplir certaines formalités auprès de différentes autorités compétentes au Luxembourg en matière :

Personnes concernées

Les entreprises établies dans un pays de l’EEE ou sur le territoire de la Confédération Helvétique (CH - Suisse) bénéficient de la libéralisation des prestations de services sur base du principe de reconnaissance mutuelle des qualifications.

Ces prestations peuvent seulement être prestées au Luxembourg dans la mesure où l’entreprise est autorisée à les prester dans son pays d’origine.

Les entreprises établies en dehors de la CH ou de l'EEE doivent, quant à elles, obligatoirement disposer d'une autorisation d’établissement pour toute activité occasionnelle et temporaire sur le territoire luxembourgeois.

Les entreprises de l'EEE ou de la CH qui relèvent des professions commerciales ou libérales soumises à autorisation d'établissement (architectes et ingénieurs, experts-comptables, géomètres, conseillers en propriété industrielle, conseillers économiques) sont, quant à elles, dispensées de toute obligation de notification.

Conditions préalables

Reconnaissance des qualifications

Activité règlementée dans l’État membre d'origine – reconnaissance mutuelle

Si la profession est règlementée dans l’État membre dans lequel l'entreprise est régulièrement établie, les qualifications requises pour l’accès à la profession sont reconnues mutuellement.

Exceptions : pour certains métiers à risques qui ont des répercussions sur la santé ou la sécurité publiques, les autorités peuvent exiger que le prestataire réponde aux conditions d'accès à la profession luxembourgeoise. Le professionnel  doit donc justifier d'un brevet de maîtrise ou équivalent pour exercer occasionnellement au Luxembourg l'une des activités artisanales suivantes :

  • installateur chauffage-sanitaire-frigoriste ;
  • électricien ;
  • installateur d’ascenseurs, de monte-charges, d’escaliers mécaniques et de matériel de manutention ;
  • charpentier-couvreur-ferblantier.

Activité non règlementée dans l’État membre d'origine - vérification des qualifications

Si la profession n’est pas règlementée dans l’État membre d’origine du prestataire, mais est règlementée au Luxembourg, les autorités luxembourgeoises pourront vérifier l'équivalence des qualifications professionnelles du prestataire en exigeant une expérience professionnelle d’un an en tant qu’indépendant au cours des 10 dernières années dans cet État membre.

Modalités pratiques

Notification de la prestation

Activités commerciales ou libérales - aucune déclaration

Les entreprises sont dispensées de toute autorisation administrative et de notification préalable de la part des autorités luxembourgeoises si elles :

Activité artisanale ou industrielle - déclaration de prestation occasionnelle

L’entreprise artisanale ou industrielle étrangère doit adresser une notification de prestation occasionnelle et temporaire sur le territoire luxembourgeois à la Direction générale des Classes moyennes avant le commencement des travaux.

Cette déclaration se fait via le formulaire disponible sous la rubrique "Service en ligne et formulaires" et doit être transmise au ministère de l’Économie :

  • par courrier postal :
    Ministère de l’Économie
    Direction générale des Classes moyennes
    B.P. 535
    L-2937 Luxembourg
  • par e-mail : certificats@eco.etat.lu

Pièces justificatives

Les entreprises artisanales ou industrielles étrangères qui adressent une notification de prestation occasionnelle doivent accompagner leur demande des documents suivants.

1re demande pour les pays membres de l’Union européenne (UE)

  • une attestation CE directive 2005/36/CE quant aux activités exercées dans le pays de provenance à délivrer par une autorité administrative compétente du pays de provenance (par exemple : Chambre des Métiers, Chambre de l’Industrie), qui date de moins de 6 mois ;
  • un extrait du Registre du Commerce et des Sociétés du pays de provenance, qui date de moins de 6 mois ;
  • un timbre de chancellerie de 50 euros acheté auprès de l’Administration de l’Enregistrement, des Domaines et de la TVA, ou la preuve de paiement (extrait de virement) de ce timbre de chancellerie sur le compte BCEELULL LU76 0019 5955 4404 7000 avec la communication suivante : certificat préalable + nom, prénom (s’il s’agit d’une entreprise personnelle) ou nom de la société + adresse complète. Attention : les chèques bancaires ne sont pas acceptés.

Le timbre de chancellerie de 50 euros n’est pas requis pour les métiers de la liste C.

NB : en cas de changement du dirigeant sur lequel repose l’attestation CE, une demande d’une même société est à considérer comme une 1re demande.

2e demande et suivantes pour les pays membres de l’UE

  • un extrait du Registre du Commerce et des Sociétés du pays de provenance, qui date de moins de 6 mois ;
  • un timbre de chancellerie de 50 euros acheté auprès de l’Administration de l’Enregistrement, des Domaines et de la TVA, ou la preuve de paiement (extrait de virement) de ce timbre de chancellerie sur le compte BCEELULL LU76 0019 5955 4404 7000 avec la communication suivante : certificat préalable + nom, prénom (s’il s’agit d’une entreprise personnelle) ou nom de la société + adresse complète. Attention : les chèques bancaires ne sont pas acceptés.

Le timbre de chancellerie de 50 euros n’est pas requis pour les métiers de la liste C.

Demande pour les pays non-membres de l’UE

  • un formulaire de demande en obtention d’une autorisation d’établissement ;
  • un extrait de casier judiciaire ou équivalent du demandeur d’autorisation (certificat de bonne vie et mœurs) émis par le ou les État(s) où il a résidé au cours des 10 années qui précèdent la demande (à défaut, un affidavit, c’est-à-dire une déclaration sous serment devant notaire), qui date de moins de 6 mois ;
  • une déclaration de non-faillite du gérant technique, qui date de moins de 6 mois et illimitée dans le temps et dans l’espace, à faire sous serment devant notaire ;
  • des précisions du chantier (par exemple : l’adresse) ;
  • une copie de la pièce d’identité du gérant technique ;
  • un extrait du Registre de commerce et des sociétés du pays de provenance, qui date de moins de 6 mois ;
  • un timbre de chancellerie de 50 euros acheté auprès de l’Administration de l’Enregistrement, des Domaines et de la TVA, ou la preuve de paiement (extrait de virement) de ce timbre de chancellerie sur le compte BCEELULL LU76 0019 5955 4404 7000 avec la communication suivante : certificat préalable + nom, prénom (s’il s’agit d’une entreprise personnelle) ou nom de la société + adresse complète. Attention : les chèques bancaires ne sont pas acceptés.

Le timbre de chancellerie de 50 euros n’est pas requis pour les métiers de la liste C.

Si le prestataire voit sa situation matérielle changer par rapport aux documents fournis à l’origine, il doit transmettre à l’autorité compétente les documents en lien avec ce changement.

Durée de validité de la notification et début de prestation

La notification est valable 12 mois et renouvelable chaque année.

Suite à cette notification, la Direction générale des Classes moyennes adresse un courrier au demandeur qui peut lui servir de justificatif auprès d’autres administrations éventuellement concernées. Les travaux peuvent néanmoins commencer avant l’obtention de ce justificatif.

Services en ligne et formulaires

Organismes de contact

Administration de l'enregistrement, des domaines et de la TVA

Vous voyez 2 des 16 organismes

Direction générale des Classes moyennes (Service droit d’établissement)

Administration des contributions directes (ACD)

Inspection du travail et des mines

Vous voyez 2 des 5 organismes

Centre commun de la sécurité sociale

  • Centre commun de la sécurité sociale
    4, rue Mercier L-2144 Luxembourg Luxembourg
    L-2975 Luxembourg
    Tél. : (+352) 40141-1
    de 08h00 à 16h00
    Ouvert Ferme à 16h00
    Mercredi:
    8h00 à 16h00
    Jeudi:
    8h00 à 16h00
    Vendredi:
    8h00 à 16h00
    Samedi:
    Fermé
    Dimanche:
    Fermé
    Lundi:
    8h00 à 16h00
    Mardi:
    8h00 à 16h00

    Les guichets sont uniquement consultables sur rendez-vous.

Démarches et liens associés

Votre avis nous intéresse

Donnez-nous votre avis sur le contenu de cette page. Vous pouvez nous laisser un commentaire sur ce que nous pouvons améliorer. Vous ne recevrez pas de réponse à votre commentaire. Utilisez le formulaire de contact pour toute question particulière.

Les champs marqués d’une étoile (*) sont obligatoires.

Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez ?*
Comment évaluez-vous cette page ?*
Très mauvaise
Très bonne

Écrivez un commentaire et aidez-nous à améliorer cette page. N'indiquez pas d'informations personnelles telles que votre e-mail, nom, numéro de téléphone, etc.

0/1000

Donnez un avis sur cette page

Votre avis a été envoyé avec succès !

Nous vous remercions pour votre contribution. Si vous avez besoin d'aide ou si vous avez des questions, merci d'utiliser le formulaire de contact.

Vous souhaitez contribuer à faciliter les services publics digitaux et soumettre des suggestions ?

Rendez-vous sur le site Zesumme Vereinfachen, la plateforme de participation en ligne dédiée à la simplification administrative au Luxembourg.

Simplifions ensemble

Une erreur est survenue

Oups, une erreur a été détectée, lors de votre action.