Demander un visa pour l'entrée au Luxembourg en tant que ressortissant de pays tiers

Dernière modification le

Les ressortissants de certains pays tiers à l'Union européenne (UE) qui souhaitent séjourner, travailler ou transiter via le territoire luxembourgeois doivent, avant leur départ, être en possession d’un titre de voyage en cours de validité et d’un visa délivré par une autorité consulaire de l’un des pays de l'espace Schengen.

Le visa garantit la libre-circulation au sein de l’espace Schengen : Allemagne, Autriche, Belgique, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Norvège, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Slovaquie, Slovénie, Suède et Suisse.

La nationalité du ressortissant détermine s’il a l’obligation ou non de détenir un visa. Il existe différents types de visa en fonction de la durée et de la nature du séjour.

Le visa Schengen doit être demandé auprès du consulat du pays où le demandeur compte se rendre, ou, s'il est prévu de se déplacer dans plusieurs États Schengen, auprès du consulat du pays constituant la destination principale (c'est-à-dire l'objet principal du séjour ou le séjour le plus long). En cas de séjours d'une durée équivalente dans plusieurs États, la demande de visa est à adresser au consulat du pays duquel le demandeur franchira en premier lieu les frontières pour rentrer dans l'Espace Schengen.

En règle générale, la demande de visa doit être effectuée dans le pays où le demandeur réside légalement, auprès d’un consulat luxembourgeois ou à défaut auprès d’une mission diplomatique y représentant le Luxembourg. S’il n’y a pas de consulat luxembourgeois dans ledit pays et que le Luxembourg n’y est pas représenté, la demande devra alors être effectuée auprès du consulat territorialement compétent pour les demandes de visa émanant de ce pays.

La demande de visa et les documents joints doivent faire l'objet d'une traduction conforme par un traducteur assermenté s'ils ne sont pas rédigés dans les langues allemande, française ou anglaise.

 

La fonction eTracking des formulaires papier est accessible depuis cette démarche. Cette option permet à l'utilisateur d'être informé de l'avancement de la procédure administrative, par mail et/ou SMS.

Personnes concernées

Les ressortissants de certains pays doivent disposer d’un visa pour pouvoir entrer ou transiter sur le territoire d’un des pays de l’espace Schengen.

En fonction de l’objectif de leur séjour, ils auront besoin :

  • soit d'un visa de transit aéroportuaire (visa A) pour transiter via la zone internationale des aéroports sans accès au territoire Schengen ;
  • soit d’un visa de court séjour (visa C) pour transiter ou séjourner dans l’espace Schengen de façon ininterrompue ou non durant 90 jours maximum sur toute période de 180 jours pour :
    • des visites touristiques ou familiales ;
    • des voyages d'affaires (visite de partenaires professionnels, négociation et conclusion de contrats, etc.) ;
    • une participation à des conférences (conférenciers et lecteurs universitaires), salons, foires ou expositions ;
    • une participation à des conseils d'administration et des assemblées générales ;
    • une prestation de services au sein du même groupe d'entreprises, etc.
  • soit d’un visa de long séjour (visa D) pour :

Si le ressortissant de pays tiers dispose d'une carte de séjour en tant que membre de famille d’un citoyen de l’UE ou d’un titre de séjour en cours de validité délivré par un autre État membre de l'UE, le visa n’est pas requis.

Conditions préalables

Dans tous les cas, le ressortissant de pays tiers doit, avant de demander un visa, être en possession d’un passeport valable et dont la validité dépasse d’au moins 3 mois la fin de la durée de validité du visa demandé.

Coûts

Coûts selon le type de visa
Type de visa Taxe normale
Visa de transit aéroportuaire (A) 80 euros
Visa courte durée (C) 80 euros
Visa longue durée (D) 50 euros

Une taxe réduite de 35 euros est accordée aux ressortissants de la Moldavie, Ukraine, Serbie, Monténégro, Bosnie-Herzégovine, Albanie, Géorgie,  République de Macédoine du Nord, Arménie et Azerbaïdjan.

Pour les enfants de 6 à 12 ans, le taux pour la demande de visa est réduit à 40 euros.

Conformément au règlement (CE) n°539/2001 modifié, les ressortissants titulaires de passeports biométriques de l'Albanie, de la Bosnie-Herzégovine, de Macédoine du Nord, du Monténégro et de la Serbie (à l'exclusion des titulaires de passeports délivrés par la direction de coordination serbe) sont exemptés de l'obligation de visa.

Aucun droit de visa n'est perçu pour :

Modalités pratiques

Demande de visa de court séjour (visa C)

Le ressortissant de pays tiers soumis à l’obligation de visa qui souhaite séjourner durant moins de 90 jours sur toute période de 180 jours au Luxembourg pour affaires, visite familiale ou touristique, etc., doit demander un visa de court séjour (C).

Les demandes de visa doivent en principe être introduites au moins 15 jours calendaires avant la visite projetée et ne peuvent pas être introduites plus de 6 mois avant le début de la visite prévue.

Les titulaires d’un visa à entrées multiples peuvent introduire la demande avant l’expiration du visa valable pour une période d’au moins 6 mois.

Le demandeur doit déposer en personne une demande de visa Schengen (Pdf, 158 Ko) complétée et signée auprès :

La demande doit être accompagnée des pièces suivantes :

  • 2 photos d’identité récentes et identiques ;
  • un passeport valable ou un titre de voyage reconnu par les pays de l’espace Schengen, dont la durée de validité dépasse d'au moins 3 mois la fin de la durée de validité du visa demandé ;
  • des justificatifs liés à l’objet du voyage tels que :
    • l'engagement de prise en charge (Pdf, 490 Ko) légalisé de la personne de référence au Luxembourg ;
      A noter que l'engagement de prise en charge n'est pas obligatoire. Mais il est fortement recommandé de présenter cette pièce afin de prouver la prise en charge par une personne résidente au Luxembourg.
    • une lettre d’invitation officielle pour une visite d’affaires ;
    • une réservation d’hôtel ;
    • un billet d’avion aller-retour ;
  • des preuves des moyens d'existence (extraits de compte bancaire, argent liquide, cartes de crédit, etc.) ;
    Dans certains cas, cette preuve peut être remplacée par un engagement de prise en charge légalisé d'une personne de référence au Luxembourg ;
  • des preuves d'un séjour légal dans le pays de résidence habituel ;
  • une assurance maladie couvrant la durée du voyage.

Avant de transmettre l’engagement de prise en charge au ressortissant de pays tiers pour lequel il se porte garant, le garant doit :

  • faire légaliser sa signature sur le formulaire auprès de sa commune de résidence ;
  • envoyer le formulaire au Bureau des passeports, visas et légalisations (séjour de moins de 90 jours) ou à la Direction générale de l'immigration (séjour de plus de 3 mois), accompagné :
    • de ses 3 dernières fiches de salaire ou d’un document attestant de ses revenus mensuels ;
    • de la copie de son passeport ou de sa carte d’identité ;
    • s’il est étranger, de la preuve de la régularité de son séjour au Luxembourg ;
    • une copie du passeport de la personne prise en charge.

En cas d’avis favorable, le garant obtient une copie avisée du document. L’étranger dispose alors de 6 mois pour utiliser ce document dans le cadre de sa demande de visa.

La délivrance du visa ne vaut pas autorisation pour entrer ou séjourner au Luxembourg.

D'autres pièces justificatives, en relation avec l'objet de la visite, peuvent être demandées.

La décision relative à une demande est prise dans un délai de 15 jours calendaires à compter de la date de son introduction. Dans des cas particuliers, notamment lorsqu’un examen plus approfondi de la demande est nécessaire ou, si la demande est introduite auprès d'un consulat d'un État qui représente le Luxembourg, ce délai peut être prolongé et atteindre 30 jours calendaires au maximum. Exceptionnellement, lorsque des documents supplémentaires sont nécessaires pour des cas particuliers, le délai peut être prolongé et atteindre 45 jours calendaires au maximum.

Lorsque le visa est accordé, il est apposé dans le passeport sous forme de vignette.

Le visa C autorise des séjours d'une durée maximale de 90 jours sur toute période de 180 jours. Ce visa peut être délivré pour une seule entrée ou pour plusieurs entrées en fonction des motifs de séjour.

Une calculatrice Schengen peut faciliter le compte du nombre de jours autorisés dans l'espace Schengen, en fonction des dates de voyages. Un guide d'utilisation de la calculatrice est également disponible.

Les résultats obtenus par cet outil ne sont pas juridiquement contraignants.

Il ne permet pas d'exercer une activité rémunérée au Luxembourg. Dans ce cas, l’intéressé doit demander un visa de type D.

Le fait d’être en possession d’un visa ne suffit pas à conférer de droit d’entrée irrévocable. Le titulaire d’un visa est tenu de présenter aux frontières extérieures les preuves attestant qu’il remplit les conditions d’entrée, conformément au code frontières Schengen (article 5).

À noter que le Bureau des passeports, visas et légalisations est compétent pour toute demande de visa pour un séjour n'excédant pas 90 jours sur toute période de 180 jours. Pour les demandes concernant un séjour supérieur à 3 mois, l’organisme de référence est le Service des Etrangers de la Direction générale de l’immigration.

Refus de visa C

Cette décision est notifiée au requérant par le Consulat.

Elle est susceptible de faire l’objet d’un recours devant le Tribunal administratif. La requête doit être déposée par un avocat à la Cour dans un délai de 3 mois à partir de la notification de la décision.

Des informations relatives aux voies de recours figurent sur la notification de refus.

Prolongation de visa C

Lors de l’introduction d’une demande de prolongation de visa, le requérant doit prouver que pour des raisons de force majeure ou des raisons humanitaires, il lui est impossible de quitter le Luxembourg avant l’expiration de son visa ou de la période de séjour autorisée.

En principe, le visa ne pourra être prolongé que si le requérant a séjourné moins de 90 jours dans l’espace Schengen au cours des 180 derniers jours, et si le visa n’est pas arrivé à expiration.

La demande est à adresser au Bureau des passeports, visas et légalisations.

Demande de visa de long séjour (visa D)

Séjour supérieur à 3 mois

Le ressortissant de pays tiers soumis à l’obligation de visa qui souhaite séjourner au Luxembourg plus de 3 mois doit demander un visa de long séjour (D).

Avant d’introduire sa demande de visa, le ressortissant de pays tiers doit demander, depuis son pays d’origine, une autorisation de séjour temporaire auprès de la Direction générale de l’immigration du ministère des Affaires intérieures.

La procédure de demande d’autorisation de séjour dépend de l’activité envisagée :

Dans les 90 jours suivant l’obtention de l’autorisation de séjour, le demandeur doit déposer en personne une demande de visa long séjour (D) (Pdf, 158 Ko) en 2 exemplaires auprès de la mission diplomatique ou consulaire du Luxembourg dans son pays d'origine ou, à défaut, auprès de l'ambassade ou du consulat du pays de l'Espace Schengen qui y représente le Luxembourg en matière de délivrance de visa de longue durée (Ambassade ou consulat belge uniquement).

La demande doit être accompagnée des pièces suivantes :

  • 2 photos d'identité récentes et identiques ;
  • un passeport valable ou un titre de voyage reconnu par les pays de l'espace Schengen, dont la durée de validité dépasse d'au moins 3 mois la fin de la durée de validité du visa demandé ;
  • l'autorisation de séjour temporaire.

Lorsque le visa est accordé, il est apposé dans le passeport sous forme de tampon ou de vignette.

Le visa D a une durée de validité de 90 jours à un an maximum.

À noter que le Bureau des passeports, visas et légalisations est compétent pour toute demande de visa pour un séjour n'excédant pas 90 jours sur toute période de 180 jours. Pour les demandes concernant un séjour supérieur à 3 mois, l’organisme de référence est le Service des Etrangers de la Direction générale de l’immigration.

Séjour inférieur à 90 jours avec exercice d’une activité rémunérée

Le ressortissant de pays tiers soumis à l’obligation de visa qui souhaite travailler au Luxembourg pendant un séjour de moins de 90 jours doit demander un visa de long séjour (D).

Avant d’introduire sa demande de visa D, le ressortissant de pays tiers doit demander, depuis son pays d’origine, une autorisation de travail / autorisation de séjour pour stagiaire auprès de la Direction générale de l’immigration du ministère des Affaires intérieures.

Regroupement familial avec un citoyen de l'UE

Le ressortissant de pays tiers soumis à obligation de visa qui souhaite rejoindre un membre de sa famille citoyen de l'UE ou d'un pays assimilé doit également demander un visa de long séjour (D).

Services en ligne et formulaires

Organismes de contact

Direction générale de l'immigration - Service des étrangers

Bureau des passeports, visas et légalisations (BPVL-MAEE)

Démarches et liens associés

Démarches

Déclarer son déménagement à la commune de résidence

Liens

Informations complémentaires

Références légales

Votre avis nous intéresse

Donnez-nous votre avis sur le contenu de cette page. Vous pouvez nous laisser un commentaire sur ce que nous pouvons améliorer. Vous ne recevrez pas de réponse à votre commentaire. Utilisez le formulaire de contact pour toute question particulière.

Les champs marqués d’une étoile (*) sont obligatoires.

Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez ?*
Comment évaluez-vous cette page ?*
Très mauvaise
Très bonne

Écrivez un commentaire et aidez-nous à améliorer cette page. N'indiquez pas d'informations personnelles telles que votre e-mail, nom, numéro de téléphone, etc.

0/1000

Donnez un avis sur cette page

Votre avis a été envoyé avec succès !

Nous vous remercions pour votre contribution. Si vous avez besoin d'aide ou si vous avez des questions, merci d'utiliser le formulaire de contact.

Vous souhaitez contribuer à faciliter les services publics digitaux et soumettre des suggestions ?

Rendez-vous sur le site Zesumme Vereinfachen, la plateforme de participation en ligne dédiée à la simplification administrative au Luxembourg.

Simplifions ensemble

Une erreur est survenue

Oups, une erreur a été détectée lors de votre action.