Aide au réemploi

Le salarié travaillant au Luxembourg qui, suite à la perte de son emploi, accepte un emploi au Luxembourg comportant un niveau de rémunération inférieur à la rémunération antérieure, peut bénéficier d’une aide au réemploi. Cette aide lui garantie une rémunération égale à 90 % de sa rémunération antérieure pendant les 48 premiers mois continus de la prise de fonction du nouveau poste.

La demande initiale est à introduire par le salarié auprès de l’Agence pour le développement de l'emploi (ADEM).

Personnes concernées

Peuvent prétendre à l’aide au réemploi, les salariés résidents et frontaliers, affiliés au Luxembourg et retrouvant un emploi au Luxembourg comportant un niveau de rémunération inférieur à la rémunération antérieure.

L’aide temporaire au réemploi peut être accordée au salarié :

  • parti volontairement de l’entreprise qui connaît des difficultés économiques d’ordre structurel ou conjoncturel ;
  • licencié (ou sur le point de l’être) pour motifs économiques ;
  • licencié dans le cadre de mesures de redressement, de réorganisation ou de restructuration de l’entreprise ;
  • qui perd son emploi à cause de la déclaration d’état de faillite ou de la liquidation judiciaire de son employeur ;
  • qui perd son emploi à cause de l’incapacité physique ou du décès de son employeur ;
  • en prêt temporaire de main-d'oeuvre dans le cadre d'un plan de maintien dans l'emploi homologué par le ministre du Travail et de l'Emploi.

De plus, l’entreprise d’origine doit avoir été déclaré éligible à l’aide au réemploi par le Ministre qui statue sur requête de toute partie intéressée.

Le chômeur indemnisé peut aussi, sous certaines conditions, demander l’aide temporaire au réemploi.

Conditions préalables

Condition d’éligibilité de l’entreprise à l’aide au réemploi

Pour que le ministre puisse déclarer l’entreprise d’origine du salarié éligible à l’aide au réemploi, il faut que :

  • le chef d’entreprise ait engagé les procédures de notification et de consultations prévues pour les licenciements collectifs, ou ;
  • l’entreprise doit se trouver placée sous le régime de la gestions contrôlée ou des autres mesures préventives de la faillite, ou ;
  • l’entreprise est en voie de liquidation, ou ;
  • l’entreprise ait conçu un plan de maintien dans l’emploi, ou ;
  • l’entreprise a été déclarée en faillite ou en liquidation judiciaire, ou ;
  • l’entreprise ait demandé et obtenu des subventions destinées à l’indemnisation des chômeurs partiels.

Condition liée au salarié embauché

Le salarié embauché dans sa nouvelle entreprise doit remplir plusieurs conditions pour bénéficier de l’aide au réemploi :

  • il doit avoir travaillé de manière légale, dans le cadre d’un contrat de travail, pendant les 24 mois qui précèdent immédiatement son départ de l’entreprise (qui dispose d’un établissement fixe au Luxembourg) éligible à l’aide au réemploi ;
  • il doit être assuré en tant que salarié auprès des organismes de sécurité sociale luxembourgeois ;
  • il doit détenir un certificat d’aptitude du médecin qui lui a fait passer la visite médicale d’embauche.

Enfin, le nouveau contrat de travail auprès d’une entreprise qui dispose d’un établissement fixe au Luxembourg doit être un :

Condition liée au chômeur indemnisé embauché

Le chômeur indemnisé doit :

  •  être âgé de 45 ans accomplis (c'est-à-dire à partir du lendemain du jour de son 45e anniversaire) ;
  • être inscrit depuis au moins un mois à l’ADEM ;
  • avoir travaillé légalement et de manière ininterrompue comme salarié au Luxembourg pendant les 24 mois qui précèdent son inscription à l’ADEM ;
  • être assuré en tant que salarié auprès des organismes de sécurité sociale luxembourgeois ;
  • être déclaré apte au travail par la médecine du travail.

Le poste vacant doit avoir été déclaré préalablement à l'ADEM par l'employeur.

Conditions éliminatoires

Le salarié ne pourra pas toucher l’aide au remploi, s’il :

  • bénéficie d’une pension de vieillesse anticipée ou d’une pension de vieillesse, d’une indemnité d’attente, d’une indemnité professionnelle d’attente ou d’une rente complète ;
  • est le titulaire de l’autorisation d’établissement de l’entreprise dans laquelle il est employé ;
  • exerce une fonction de gérant, administrateur, administrateur-délégué ou responsable à la gestion journalière de la société ou de l’asbl auprès de laquelle il est employé ;
  • détient une participation dans la société non cotée en bourse dans laquelle il est employé ;
  • a un conjoint, un partenaire enregistré ou un parent ou allié jusqu’au second degré qui :
    • détient la majorité du capital de la société auprès de laquelle le salarié est employé, ou ;
    • a détenu à un moment donné, dans les 2 années qui précèdent la conclusion du contrat de travail du salarié, la majorité des parts ou actions du capital de la société auprès de laquelle le salarié est employé ;
  • a déjà travaillé pour l’entreprise ou l’entité économique et sociale au courant des 5 dernières années précédant la relation de travail pour laquelle l’aide temporaire au réemploi est sollici­tée.

Délais

La demande doit être introduite par le salarié dans les 3 mois qui suivent son embauche auprès du nouvel employeur.

Au-delà de cette date, il ne pourra plus bénéficier de l’aide au réemploi.

Modalités pratiques

Introduction de la demande

Le salarié qui souhaite bénéficier de l'aide au réemploi doit demander, dans les meilleurs délais, l'éligibilité de son ancien employeur auprès du ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Economie sociale et solidaire, sauf si les conditions pour chômeurs indemnisés sont remplies.

L’aide au réemploi n’est pas attribuée de manière rétroactive.

Il doit remplir et renvoyer le formulaire de demande d'octroi de l'aide au réemploi. La décision d'attribution de l'aide sera prise par le directeur de l'ADEM.

Selon la situation antérieure du salarié concerné (touché par un licenciement économique, collectif ou par la faillite de l’employeur, etc.), une partie du formulaire (Formulaire 2) est à remplir par l’employeur précédent ou le curateur de la faillite.

Pièces justificatives

La demande d’aide temporaire au réemploi doit être accompagnée de plusieurs pièces justificatives qui changent en fonction de la situation du nouvel embauché.

Nouvel emploi trouvé suite à un licenciement économique

Les pièces justificatives à fournir sont :

  • une copie des fiches de salaires des 12 derniers mois complets ;
  • le cas échéant, une copie de la fiche de salaire du 13e mois et ou de la gratification ;
  • une copie de la lettre de licenciement qui mentionne la durée du préavis ;
  • un relevé d’identité bancaire ;
  • une copie du nouveau contrat de travail ;
  • le certificat d’aptitude au poste de travail établi par le médecin du travail compétent, ou le cas échéant, une confirmation de prise de rendez-vous ;
  • pour les non-résidents uniquement : la preuve de non-inscription ou de non-indemnisation au chômage

Nouvel emploi trouvé après une période de chômage indemnisé

Les pièces justificatives à fournir sont :

  • une copie du nouveau contrat de travail ;
  • le certificat d’aptitude au poste de travail établi par le médecin du travail compétent, ou le cas échéant, une confirmation de prise de rendez-vous ;
  • un relevé d’identité bancaire ;
  • pour les non-résidents uniquement :
    • une copie de l'attestation U1 ;
    • une copie des 3 dernières fiches de salaire mensuelles (mois complets) de l’ancien employeur ;
    • une attestation de paiement délivré par l’organisme qui paye l’indemnité de chômage, et qui couvre toute la période de chômage ;
    • une preuve de la cessation d’inscription au chômage dans le pays de résidence.

Montant de l’aide

Le montant de l'aide est calculé de manière à ce que le salarié perçoive, dans le cadre de son nouvel emploi, une rémunération globale maximale représentant 90 % de sa rémunération antérieure.

Néanmoins, le montant de l’aide au réemploi ne pourra pas dépasser la moitié du salaire brut versé par le nouvel employeur.

Au cas où le salarié trouve un emploi avec une durée de travail hebdomadaire inférieure par rapport à la durée de travail hebdomadaire du travail précédent, l'aide au réemploi est réduite proportionnellement à la durée de travail.

Détermination de l'ancienne rémunération

Pour le chômeur indemnisé, l’ancienne rémunération est calculée sur base du salaire brut qui a servi au calcul de son indemnité brute de chômage complet.

Pour les autres salariés, le salaire perçu avant le nouvel emploi est calculé sur base du salaire mensuel brut effectivement touché par le salarié au cours des 12 mois qui précèdent immédiatement la fin de son dernier contrat de travail.

Sont compris dans le calcul du salaire :

  • les indemnités pécuniaires de maladie ;
  • les primes et suppléments courants ;
  • la gratification et le 13e mois (à prendre en considération à raison d'un douzième mois).

Sont exclues de cette rémunération :

  • les rémunérations pour heures supplémentaires ;
  • les éléments variables ;
  • les indemnités pour frais accessoires exposés ;
  • les avantages en nature cotisables.

Dans tous les cas, pour le calcul de l'aide au réemploi, l'ancien salaire du requérant est plafonné à un maximum de 350 % du salaire social minimum pour un salarié non qualifié de 18 ans.

De plus, les revenus d’une autre activité salariée ou les revenus d’une activité non salariée sont à déduire lors de la détermination du montant de l’aide temporaire au réemploi demandée.

Détermination de la nouvelle rémunération

La nouvelle rémunération est prise en compte dans son intégralité (rémunération des heures supplémentaires, augmentations de salaire, etc.).

Durée d’indemnisation

L’aide temporaire au réemploi est accordée au maximum pendant les 48 premiers mois de la nouvelle embauche.

Néanmoins, l’octroi de l’aide sera limité à la durée de la relation de travail dans l’entreprise en vertu de laquelle l’aide a été accordée (ancien employeur).

L'aide au réemploi est payée mensuellement et elle n'est attribuée que pendant une période continue, des interruptions n’étant pas possibles.

Les versements de l'aide au réemploi sont notamment arrêtés :

  • lorsque le salarié perçoit un salaire égal ou supérieur à 90 % de l’ancien salaire (primes, heures supplémentaires et autres gratifications comprises) ;
  • durant un congé parental à temps plein ;
  • durant un congé sans solde ;
  • en cas de perte d'emploi. En cas de perte d’emploi ouvrant droit au chômage complet, le montant de l’aide au réemploi est pris en compte pour la détermination de l’indemnité de chômage, au même titre que la rémunération par le dernier employeur (uniquement pour les résidents).
En cas d' arrêt des versements, les mensualités non perçues sont définitivement perdues.
En cas de reprise d'une activité salariale, les versements reprennent si le salarié perçoit de nouveau un salaire inférieur à 90 % de l'ancien salaire.

En cas de changement d’employeur, le salarié peut continuer à bénéficier de l’aide au réemploi.

Services en ligne / Formulaires

Aide au réemploi

Les informations qui vous concernent recueillies sur ce formulaire font l’objet d’un traitement par l’administration concernée afin de mener à bien votre demande.

Ces informations sont conservées pour la durée nécessaire par l’administration à la réalisation de la finalité du traitement

Les destinataires de vos données sont les administrations compétentes dans le cadre du traitement de votre demande. Veuillez-vous adresser à l’administration concernée par votre demande pour connaître les destinataires des données figurant sur ce formulaire. Conformément au règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et le cas échéant d’effacement des informations vous concernant. Vous disposez également du droit de retirer votre consentement à tout moment.

En outre et excepté le cas où le traitement de vos données présente un caractère obligatoire, vous pouvez, pour des motifs légitimes, vous y opposer.

Si vous souhaitez exercer ces droits et/ou obtenir communication de vos informations, veuillez-vous adresser à l’administration concernée suivant les coordonnées indiquées dans le formulaire. Vous avez également la possibilité d’introduire une réclamation auprès de la Commission nationale pour la protection des données ayant son siège à 1 Avenue du Rock'n'Roll, L-4361 Esch-sur-Alzette.

En poursuivant votre démarche, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées dans le cadre de votre demande.

Aide au réemploi - déclaration mensuelle

Les informations qui vous concernent recueillies sur ce formulaire font l’objet d’un traitement par l’administration concernée afin de mener à bien votre demande.

Ces informations sont conservées pour la durée nécessaire par l’administration à la réalisation de la finalité du traitement

Les destinataires de vos données sont les administrations compétentes dans le cadre du traitement de votre demande. Veuillez-vous adresser à l’administration concernée par votre demande pour connaître les destinataires des données figurant sur ce formulaire. Conformément au règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et le cas échéant d’effacement des informations vous concernant. Vous disposez également du droit de retirer votre consentement à tout moment.

En outre et excepté le cas où le traitement de vos données présente un caractère obligatoire, vous pouvez, pour des motifs légitimes, vous y opposer.

Si vous souhaitez exercer ces droits et/ou obtenir communication de vos informations, veuillez-vous adresser à l’administration concernée suivant les coordonnées indiquées dans le formulaire. Vous avez également la possibilité d’introduire une réclamation auprès de la Commission nationale pour la protection des données ayant son siège à 1 Avenue du Rock'n'Roll, L-4361 Esch-sur-Alzette.

En poursuivant votre démarche, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées dans le cadre de votre demande.

Certificat de travail - Cessation des relations d'emploi - U1

Les informations qui vous concernent recueillies sur ce formulaire font l’objet d’un traitement par l’administration concernée afin de mener à bien votre demande.

Ces informations sont conservées pour la durée nécessaire par l’administration à la réalisation de la finalité du traitement

Les destinataires de vos données sont les administrations compétentes dans le cadre du traitement de votre demande. Veuillez-vous adresser à l’administration concernée par votre demande pour connaître les destinataires des données figurant sur ce formulaire. Conformément au règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et le cas échéant d’effacement des informations vous concernant. Vous disposez également du droit de retirer votre consentement à tout moment.

En outre et excepté le cas où le traitement de vos données présente un caractère obligatoire, vous pouvez, pour des motifs légitimes, vous y opposer.

Si vous souhaitez exercer ces droits et/ou obtenir communication de vos informations, veuillez-vous adresser à l’administration concernée suivant les coordonnées indiquées dans le formulaire. Vous avez également la possibilité d’introduire une réclamation auprès de la Commission nationale pour la protection des données ayant son siège à 1 Avenue du Rock'n'Roll, L-4361 Esch-sur-Alzette.

En poursuivant votre démarche, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées dans le cadre de votre demande.

Certificat de travail - Cessation des relations d'emploi - E301/U1

Les informations qui vous concernent recueillies sur ce formulaire font l’objet d’un traitement par l’administration concernée afin de mener à bien votre demande.

Ces informations sont conservées pour la durée nécessaire par l’administration à la réalisation de la finalité du traitement

Les destinataires de vos données sont les administrations compétentes dans le cadre du traitement de votre demande. Veuillez-vous adresser à l’administration concernée par votre demande pour connaître les destinataires des données figurant sur ce formulaire. Conformément au règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et le cas échéant d’effacement des informations vous concernant. Vous disposez également du droit de retirer votre consentement à tout moment.

En outre et excepté le cas où le traitement de vos données présente un caractère obligatoire, vous pouvez, pour des motifs légitimes, vous y opposer.

Si vous souhaitez exercer ces droits et/ou obtenir communication de vos informations, veuillez-vous adresser à l’administration concernée suivant les coordonnées indiquées dans le formulaire. Vous avez également la possibilité d’introduire une réclamation auprès de la Commission nationale pour la protection des données ayant son siège à 1 Avenue du Rock'n'Roll, L-4361 Esch-sur-Alzette.

En poursuivant votre démarche, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées dans le cadre de votre demande.

Arbeitsbescheinigung - Einstellung des Arbeitsverhältnisses - E301/U1

Ihre in diesem Formular erfassten personenbezogenen Informationen werden von der zuständigen Verwaltungsbehörde verarbeitet, um Ihren Antrag erfolgreich abzuschließen.

Diese Informationen werden von der Behörde für den zur Verarbeitung erforderlichen Zeitraum gespeichert.

Die Empfänger Ihrer Daten sind die im Rahmen Ihres Antrags zuständigen Verwaltungsbehörden. Um die Empfänger der in diesem Formular erfassten Daten zu erfahren, wenden Sie sich bitte an die für Ihren Antrag zuständige Behörde.

Gemäß der Verordnung (EU) 2016/679 zum Schutz natürlicher Personen bei der Verarbeitung personenbezogener Daten und zum freien Datenverkehr haben Sie das Recht auf Zugang, Berichtigung und gegebenenfalls Löschung Ihrer personenbezogenen Informationen. Sie haben zudem das Recht, Ihre erteilte Einwilligung jederzeit zu widerrufen.

Weiterhin können Sie, außer in Fällen, in denen die Verarbeitung Ihrer Daten verpflichtend ist, Widerspruch einlegen, wenn dieser rechtmäßig begründet ist.

Wenn Sie diese Rechte ausüben und/oder Einsicht in Ihre Informationen nehmen möchten, können Sie sich unter den im Formular angegebenen Kontaktdaten an die zuständige Verwaltungsbehörde wenden. Sie haben außerdem die Möglichkeit, bei der Nationalen Kommission für den Datenschutz Beschwerde einzulegen (Commission nationale pour la protection des données, 1, Avenue du Rock'n'Roll, L-4361 Esch-sur-Alzette).

Wenn Sie Ihren Vorgang fortsetzen, akzeptieren Sie damit, dass Ihre personenbezogenen Daten im Rahmen Ihres Antrags verarbeitet werden.

Certificat de travail - Cessation des relations d'emploi - E301/U1

To complete your application, the information about you collected from this form needs to be processed by the public administration concerned.

That information is kept by the administration in question for as long as it is required to achieve the purpose of the processing operation(s).

Your data will be shared with other public administrations that are necessary for the processing of your application. For details on which departments will have access to the data on this form, please contact the public administration you are filing your application with.

Under the terms of Regulation (EU) 2016/679 on the protection of natural persons with regard to the processing of personal data and on the free movement of such data, you have the right to access, rectify or, where applicable, remove any information relating to you. You are also entitled to withdraw your consent at any time.

Additionally, unless the processing of your personal data is compulsory, you may, with legitimate reasons, oppose the processing of such data.

If you wish to exercise these rights and/or obtain a record of the information held about you, please contact the administration in question using the contact details provided on the form. You are also entitled to file a claim with the National Commission for Data Protection (Commission nationale pour la protection des données), headquartered at 1, Avenue du Rock'n'Roll, L-4361 Esch-sur-Alzette.

By submitting your application, you agree that your personal data may be processed as part of the application process.

Organismes de contact

Double click pour activer la carte
Dernière modification le