Se familiariser avec les opérations de change

Dernière modification le 11.06.2018

Le commerce international (exportation ou importation), implique souvent des opérations de change. Ceci est le cas pour les opérations qui se font avec des partenaires qui sont à l’extérieur de la zone euro, et pour lesquelles la conversion de la monnaie étrangère en euro, ou inversement, est nécessaire pour le paiement de la facture et ainsi pour le bon déroulement de l’opération commerciale.

L’opération de change se traduit par un échange d’une devise contre une autre, à un certain taux de change et à une date déterminée. Cette opération peut porter sur un mouvement en compte bancaire ou s’effectuer en espèces (appelé change manuel).

Personnes concernées

Accessibles aux indépendants et à toutes entreprises, les opérations de change s'appliquent dans les situations suivantes :

  • exportations de biens (matières premières, produits semi-finis, marchandises) et services à des clients qui paient dans une devise autre que l’euro ;
  • importation de biens et services de fournisseurs qui n’acceptent pas l’euro en tant que moyen de paiement ;
  • achat de matériel de production auprès d’un fournisseur étranger qui désire être payé dans une devise autre que l’euro.

Conditions préalables

Il est impératif d’avoir suffisamment de monnaie en espèce, respectivement au compte en banque, et de connaître le taux de change pour lequel est conclu l’échange afin de garantir le bon déroulement de l’opération commerciale.

Modalités pratiques

Taux de change

Le taux de change (aussi appelé cours de change, ou exchange rate en anglais) entre 2 devises détermine la valeur d’une devise en termes de l’autre. Le taux de change entre 2 monnaies est coté sur le marché des changes et varie en fonction de la demande et de l’offre des chacune des 2 devises en question.

Le taux de change peut se présenter de 2 manières différentes :

  • taux "spot" (au comptant), on procède à la conversion immédiate de la monnaie en devise, l’échange se fait endéans les 2 jours ouvrables suivant la date de négociation ;
  • taux "forward" (à terme), on contracte aujourd’hui la conversion de la monnaie en devise qui s’effectuera à une échéance future, l’échange futur se fait au plus tôt 3 jours ouvrables après la date de négociation.

Fluctuation des taux de change

Les fluctuations des taux de change peuvent influencer la rentabilité d’une entreprise à plusieurs niveaux :

  • risque de conversion : les entreprises réalisant des opérations internationales en devises étrangères et ayant des positions ouvertes, c’est-à-dire sans protections, s’exposent à des risques de perte en cas d’évolution défavorable du taux de change ;
  • risque de perte de compétitivité : l’influence directe du taux de change sur les prix de vente ou d’achat peut modifier la compétitivité d’une entreprise vis-à-vis d’un concurrent étranger.

Types de couverture de change

Il existe différents types de couverture de change :

Dernière modification le