Crédit de caisse pour le financement de la croissance

Le crédit de caisse (aussi appelé facilité de caisse, ligne de crédit ou avance en compte courant) est un crédit qui est accordé sur le compte courant de l’entreprise jusqu'à un montant donné et selon certaines conditions bien déterminées, offrant ainsi une grande flexibilité d’utilisation.

Une fois les fonds accordés par l’institut financier, le client peut les utiliser librement dans les limites définies. Il n’a donc pas l’obligation de fournir de pièces justificatives relatives à ses besoins de financement.

Il s’agit d’un crédit de trésorerie (comme l’avance à terme fixe, l’avance sur facture et le dépassement temporaire autorisé en compte courant), destiné à aider l’entreprise qui connaît un décalage temporaire entre ses recettes et ses dépenses résultant du cycle d’exploitation, entre la phase d’approvisionnement (début du cycle) et la phase de paiement des clients (fin du cycle).

Objet : il permet de financer le cycle d’exploitation, les besoins en fonds de roulement et les besoins de liquidité de courte durée en attendant de convenir d’un financement plus adapté. Le crédit de caisse n’est pas destiné à financer des besoins spécifiques comme des machines, des véhicules commerciaux ou des biens immobiliers.

Personnes concernées

Accessible aux indépendants et à tout type d’entreprises, le crédit de caisse s’applique en cas de :

  • création d’entreprise ;
  • croissance de l’entreprise ;
  • cycle d’exploitation assez long ;
  • opportunités d’investissement en matériel ;
  • opportunités d’approvisionnement en stock ;
  • délai de paiement important des clients ;
  • paiement des fournisseurs avec escompte ;
  • activité saisonnière.

Cette solution de financement peut être particulièrement intéressante pour une entreprise qui subit des fluctuations saisonnières importantes au niveau du chiffre d’affaires.

Exemple : un magasin de vêtement constitue 2 fois par an des stocks importants, mais ne réalise ses ventes qu’au cours des mois suivants. Ce type de commerce utilisera sa ligne de crédit de façon intense lors des achats de marchandises et de façon plus restreinte au fur et à mesure de l’avancement des ventes.

Conditions préalables

Documentation ou description de l’entreprise

  • copie des statuts de la société ;
  • structure du groupe si la société fait partie d’un groupe plus complexe ;
  • 3 derniers bilans audités du demandeur de crédit et le cas échéant la dernière balance disponible ;
  • justificatifs récents des situations TVA, impôts et sécurité sociale ;
  • carnet de commandes (le cas échéant) ;
  • liste des clients et leur part relative dans le chiffre d'affaires ;
  • liste des fournisseurs.

Présentation de la demande

  • tableau de trésorerie ;
  • budget prévisionnel démontrant le besoin en fonds de roulement futur ;
  • calcul de l’effet de l’escompte sur le besoin en trésorerie.

Garanties

Pour la banque, le crédit de caisse est un crédit à risque plein. Dès lors, des garanties sont exigées selon la réputation du client et l’ampleur de la ligne de crédit par rapport aux engagements financiers du client, son chiffre d’affaires et la structure financière globale de l’entreprise. Les garanties les plus usuelles pour garantir un crédit de caisse sont :

  • le gage sur fonds de commerce ;
  • le cautionnement de la maison-mère ou des associés / actionnaires ;
  • diverses garanties morales.

Lorsque le ou les associés / actionnaires d’une entreprise sont amenés à se porter caution pour la société, il y a lieu de remettre le détail de leur situation financière à la banque.

Modalités pratiques

Durée et montant

Durée

  • court terme, mais généralement renouvelée à l’échéance
  • la banque peut mettre fin à court terme, c.à.d. entre un à 3 mois

Montant

Déterminé selon les spécificités du secteur d’activité et la taille de l’entreprise, ainsi que la structure du bilan

Taux d'intérêt

  • taux d’intérêts en fonction de la qualité du client, du projet et des garanties proposées 
  • taux variable 
  • intérêts à payer sur le montant utilisé

Remboursement

Remboursement à l’échéance, sauf avis contraire stipulé contractuellement

Délais de mise en oeuvre

Les délais d’instruction et de traitement des dossiers dépendent de la complexité, de l’importance et de l’urgence du dossier.

Avantages, inconvénients et risques

Avantage

  • permet de compenser les pénuries temporaires de liquidité qui se produisent au cours du cycle d'exploitation de l'entreprise et dont l'ampleur et la durée ne sont pas prévisibles avec exactitude 
  • permet de payer rapidement les fournisseurs afin de pouvoir profiter d’escomptes importants 
  • forme de crédit extrêmement souple et flexible permettant à l’emprunteur de disposer librement du crédit, pour autant qu'il reste dans les limites du crédit 
  • possibilité de rembourser à tout moment le crédit et d’y mettre fin sans frais supplémentaires

Inconvénients

  • taux d’intérêt plus élevé par rapport aux autres moyens de financement bancaires
  • parfois coût de la commission de réservation ou de tenue à disposition permanente de la ligne de crédit, qui est due, que le crédit soit utilisé ou non 
  • court délai de préavis du côté de la banque
  • présentations des garanties à la banque

Risques

  • le crédit de caisse peut mettre en péril la rentabilité de l’entreprise s’il est utilisé pour des fins qui n’ont aucun lien avec son activité 
  • vu le court délai de préavis du côté de la banque, l’entreprise risque de ne pas pouvoir rembourser le crédit.
Dernière modification le