Aide à la préservation de l’écosystème forestier par des travaux de protection contre le gibier, y compris des dispositifs de contrôle de la pression du grand gibier

Dernière modification le 13.06.2022

La réglementation sur les aides pour l’amélioration de la protection et de la gestion durable des écosystèmes forestiers prévoit une aide pour la préservation de l’écosystème forestier par des travaux de protection comme l’installation de clôture, de lattis en bois, de protections individuelles biodégradables ou des dispositifs de contrôle de la pression du grand gibier.

Les intéressés doivent introduire leur demande à l’arrondissement territorialement compétent, qui leur communique la décision de l’Administration de la nature et des forêts.

Personnes concernées

Tout propriétaire de fonds forestiers.

En cas d’indivision de plusieurs personnes physiques et morales, l’aide ne peut être allouée qu’une seule fois.

Conditions préalables

Les propriétaires qui possèdent plus de 20 hectares de forêts doivent remettre à l’administration un document en cours de validité sur la planification forestière :

  • qui couvre l’ensemble de leur propriété forestière ; et
  • validé par l’administration.

L’aide pour les travaux de protection concerne uniquement les plantations ou régénérations naturelles de feuillus ou de résineux, dont minimum 80 % sont adaptées à la station, autres que l’épicéa ou le pin.

Sont exclues de la mesure, les installations de protection de plantations destinées à la production d’arbres de Noël ou d’ornement.

Les conditions suivantes sont à respecter :

  • les fonds doivent se situer en zone verte. Sont exclus ceux sur lesquels sont :
    • utilisés des pesticides ; ou
    • réalisés :
      • des travaux du sol dégradant la structure du sol ; ou
      • des travaux de drainage ou de fertilisation ;
  • les installations doivent protéger des plantations ou régénérations naturelles de feuillus ou de résineux, dont minimum 80 % sont adaptées à la station, autres que l’épicéa ou le pin. L’installation d’une clôture peut précéder la régénération naturelle seulement si :
    • une fructification importante est avérée ;
    • le vieux peuplement a été préparé pour accueillir la régénération ;
  • la longueur minimale des clôtures dans un même peuplement forestier doit être de 250 mètres. S’il s’agit d’une régénération naturelle ou d’un reboisement réalisé par bouquets, la somme de la longueur totale des clôtures des bouquets doit être de minimum 100 mètres ;
  • la surface maximale d’un seul tenant à clôturer ne peut pas dépasser 2 hectares. Des clôtures adjacentes doivent être séparées l’une de l’autre par un couloir non-clôturé d’une largeur de minimum 25 mètres ;
  • la quantité minimale requise de protections individuelles biodégradables doit être supérieure à 50 unités sans que le coût de celles-ci ne puisse dépasser 1,5 fois le coût de l’installation d’une clôture continue.

Délais

Le requérant doit introduire sa demande avant le début de tous travaux.

Modalités pratiques

Introduction de la demande

Le requérant doit adresser sa demande d’aide au chef d’arrondissement concerné. Il doit indiquer dans le formulaire de demande (disponible sous "Services en ligne / Formulaires") :

  • ses nom et prénom ;
  • son adresse ;
  • son numéro de téléphone ;
  • son institut bancaire et son numéro de compte ;
  • son numéro d’identification national ;
  • la surface de la propriété forestière totale ;
  • les informations sur la surface : commune, section, lieu-dit, numéro cadastral, surface cadastrale, longueur de la clôture/lattis en bois, nombre de protection individuelle/dispositif de contrôle.

Si le demandeur possède une exploitation agricole, il doit également communiquer :

  • son numéro d’exploitation ;
  • son numéro d’assurance accident agricole.

Pièces justificatives

Le requérant doit joindre à sa demande :

  • une carte topographique (échelle 1 : 10.000) avec localisation du chantier ;
  • un extrait du plan cadastral (échelle 1 : 2.500) des parcelles concernées ;
  • une copie de l’offre/facture acquittée ;
  • un certificat qui atteste le cas de force majeure en cas de chablis/bostryche.

Décision

Le chef de l’arrondissement concerné communique au demandeur l’avis de l’Administration de la nature et des forêts avec les mesures à prendre pour bénéficier d’une subvention.

Montant de l’aide

Le montant de l’aide est fixé comme suit :

  • 10 euros le mètre courant pour les clôtures en treillis de fer de 1,5 à 1,8 mètres ;
  • 16 euros le mètre courant pour les clôtures en lattis de bois d’une hauteur de minimum 1,5 mètres ;
  • 80 % du coût total pour les protections individuelles biodégradables, les coûts des travaux d’installation et les coûts des tuteurs inclus, avec un minimum de 250 euros ;
  • 500 euros pour l’installation d’un dispositif de contrôle de la pression du grand gibier.

Le montant de ces aides (exceptée celle pour l’installation d’un dispositif de contrôle de la pression du grand gibier) peut être doublé pour les travaux à la suite d’un chablis ou d’une attaque par le bostryche.

Dans ce cas, ces aides s’élèvent au maximum aux coûts effectifs de l’installation de la clôture ou des protections individuelles biodégradables. Le requérant doit faire constater les dégâts de chablis ou de bostryche par l’administration par un certificat qui atteste le cas de force majeure. Ce certificat peut être demandé à l’arrondissement territorialement compétent. En outre, le ministre doit arrêter la situation de calamité naturelle.

Obligations

Le bénéficiaire doit :

  • entretenir les clôtures et les protections individuelles de façon régulière ;
  • autoriser l’accès au dispositif de contrôle pour le monitoring par l’administration. Les dispositifs de contrôle de la pression du grand gibier doivent être implantés sur avis de l’administration et ne pas dépasser 1 unité par 100 hectares de forêts, indépendamment du droit de propriété ;
  • enlever la clôture quand le peuplement atteint une hauteur de 1,5 mètres, sauf si la présence de cerfs est avérée et au plus tard lorsque sa fonction n’est plus assurée.

Restitutions des aides

Le bénéficiaire doit restituer les aides accordées lorsque :

  • elles ont été obtenues au moyen de déclarations inexactes ou incomplètes ;
  • les conditions d’attribution des aides n'ont pas été observées par le bénéficiaire. Dans ce cas, le bénéficiaire doit également payer des intérêts au taux légal, qui sont calculés à partir du jour du paiement jusqu’au jour de restitution.

En outre, le bénéficiaire est exclu pour l’année civile considérée de toutes les aides pour l’amélioration de la protection et la gestion durable des écosystèmes forestiers en cas de :

  • fausse déclaration faite par négligence grave ; ou
  • non-respect des principes de bonne pratique sylvicole.
En cas de fausse déclaration faite délibérément, il en est également exclu pour l’année qui suit.

Recours

En cas de décision négative ou de décision de restitution des aides, le requérant peut contester cette décision administrative par les voies de recours habituelles (recours gracieux, recours judiciaire), sous réserve de respecter les délais légaux.

Une demande auprès de l'Ombudsman est également possible.

Services en ligne / Formulaires

Demande d'aide pour la préservation de l'écosystème forestier par des travaux de protection, dispositif de contrôle de la pression du grand gibier

Les informations qui vous concernent recueillies sur ce formulaire font l’objet d’un traitement par l’administration concernée afin de mener à bien votre demande.

Ces informations sont conservées pour la durée nécessaire par l’administration à la réalisation de la finalité du traitement

Les destinataires de vos données sont les administrations compétentes dans le cadre du traitement de votre demande. Veuillez-vous adresser à l’administration concernée par votre demande pour connaître les destinataires des données figurant sur ce formulaire. Conformément au règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et le cas échéant d’effacement des informations vous concernant. Vous disposez également du droit de retirer votre consentement à tout moment.

En outre et excepté le cas où le traitement de vos données présente un caractère obligatoire, vous pouvez, pour des motifs légitimes, vous y opposer.

Si vous souhaitez exercer ces droits et/ou obtenir communication de vos informations, veuillez-vous adresser à l’administration concernée suivant les coordonnées indiquées dans le formulaire. Vous avez également la possibilité d’introduire une réclamation auprès de la Commission nationale pour la protection des données ayant son siège à 15, boulevard du Jazz L-4370 Belvaux.

En poursuivant votre démarche, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées dans le cadre de votre demande.

Förderantrag zwecks Subventionierung von Pflanzenschutzmaßnahmen, Weisergatter

Ihre in diesem Formular erfassten personenbezogenen Informationen werden von der zuständigen Verwaltungsbehörde verarbeitet, um Ihren Antrag erfolgreich abzuschließen.

Diese Informationen werden von der Behörde für den zur Verarbeitung erforderlichen Zeitraum gespeichert.

Die Empfänger Ihrer Daten sind die im Rahmen Ihres Antrags zuständigen Verwaltungsbehörden. Um die Empfänger der in diesem Formular erfassten Daten zu erfahren, wenden Sie sich bitte an die für Ihren Antrag zuständige Behörde.

Gemäß der Verordnung (EU) 2016/679 zum Schutz natürlicher Personen bei der Verarbeitung personenbezogener Daten und zum freien Datenverkehr haben Sie das Recht auf Zugang, Berichtigung und gegebenenfalls Löschung Ihrer personenbezogenen Informationen. Sie haben zudem das Recht, Ihre erteilte Einwilligung jederzeit zu widerrufen.

Weiterhin können Sie, außer in Fällen, in denen die Verarbeitung Ihrer Daten verpflichtend ist, Widerspruch einlegen, wenn dieser rechtmäßig begründet ist.

Wenn Sie diese Rechte ausüben und/oder Einsicht in Ihre Informationen nehmen möchten, können Sie sich unter den im Formular angegebenen Kontaktdaten an die zuständige Verwaltungsbehörde wenden. Sie haben außerdem die Möglichkeit, bei der Nationalen Kommission für den Datenschutz Beschwerde einzulegen (Commission nationale pour la protection des données, 15, boulevard du Jazz L-4370 Belvaux).

Wenn Sie Ihren Vorgang fortsetzen, akzeptieren Sie damit, dass Ihre personenbezogenen Daten im Rahmen Ihres Antrags verarbeitet werden.

Organismes de contact

Double click pour activer la carte

Votre avis nous intéresse

Quelle note donneriez-vous au contenu de cette page ?

Dernière modification le