Transfert du patrimoine professionnel

Les sociétés, les groupements d’intérêt économique (GIE) et les personnes physiques peuvent transférer tout ou partie de leur patrimoine professionnel avec actifs et passifs vers une autre structure (entreprise, etc.) dans le cadre d’une affectation professionnelle.

Personnes concernées

Les personnes physiques ou morales exerçant une activité économique.

Une opération de transfert de son patrimoine professionnel avec une société, un GIE ou une personne physique étranger/étrangère est également possible avec une société ou personne physique étrangère pour autant que le droit national de cette dernière ou de ce dernier ne s’y oppose pas.

Conditions préalables

Le transfert du patrimoine professionnel n’est possible que si l’inventaire présente un excédent d’actif.

Modalités pratiques

Préparation de la transformation

Les organes de gestion des entités concernées préparent un projet de transfert.

Le projet de transfert mentionne :

  • la forme juridique ;
  • la dénomination ou le nom ;
  • le siège social ou domicile des parties au transfert ;
  • un inventaire qui désigne clairement les éléments du patrimoine actif et passif qui seront transférés ;
  • la valeur totale des actifs et des passifs qui seront transférés ;
  • l’éventuelle contre-prestation.

Le projet de transfert est déposé au Registre de Commerce et des Sociétés (RCS) pour publication au Recueil Electronique des Sociétés et Associations (RESA) par chacune des parties participant au transfert un mois au moins avant la date de la réunion de l’assemblée générale appelée à se prononcer sur le transfert.

Réalisation du transfert

Les règles de la scission, exception faite des effets de la scission, s’appliquent au transfert lorsque :

  • les parties au transfert sont des sociétés dotées de la personnalité juridique ;
  • les associés de la société ou du groupement transférant reçoivent des actions ou parts sociales de l’entreprise reprenante.

Le rapport justificatif concernant le transfert est établi par l’organe de gestion de chaque entreprise.

Ce rapport explique et justifie du point de vue juridique et économique le projet de transfert, en indiquant :

  • le but et les conséquences du transfert de patrimoine ;
  • le contrat de transfert ;
  • la contre-prestation pour le transfert.

Le transfert de patrimoine est réalisé lorsque les décisions concordantes prises par les entreprises parties au transfert sont intervenues.

Droits des créanciers, obligataires et porteurs de titres à droits spéciaux

Dans une opération de transfert du patrimoine professionnel, les droits des tiers sont réservés.

Responsabilités

Lorsqu’un élément du patrimoine actif à transférer ne peut être attribué sur la base du projet de transfert et qu’il n’est pas possible de décider de son attribution, il demeure au sein du transférant.

Lorsqu’un élément du patrimoine passif à transférer ne peut être attribué sur la base du projet de transfert et qu’il n’est pas possible de décider de son attribution, les parties au transfert sont solidairement responsables.

La responsabilité solidaire du repreneur est toutefois limitée à l’actif net qui lui est attribué.

Les parties au transfert restent solidairement obligées pendant 3 ans de l’exécution des dettes nées avant le transfert de patrimoine.

Les poursuites contre le transférant se prescrivent par 3 ans après la publication du transfert de patrimoine au RESA. Si la créance ne devient exigible qu’après cette publication, la prescription court dès l’exigibilité.

Créanciers

Les parties au transfert de patrimoine professionnel doivent fournir des sûretés si les créanciers en font la demande à condition que :

  • la responsabilité solidaire s’éteigne avant la fin du délai de 3 ans ;
  • les créanciers établissent que la responsabilité solidaire ne constitue pas une protection suffisante.

Les créanciers dont la créance n’est pas comprise dans le transfert peuvent également demander la constitution de sûretés.

Les créanciers peuvent adresser leur demande au Président du Tribunal d’arrondissement du siège du débiteur.

Les parties au transfert qui sont tenues de fournir des sûretés peuvent, en lieu et place, payer la créance dans la mesure où il n’en résulte aucun dommage pour les autres créanciers.

Publicité du transfert

Le transfert n’a d’effet à l’égard des tiers qu’auprès la publication au RESA.

Nullité du transfert

La nullité du transfert de patrimoine professionnel ne peut intervenir que dans les conditions suivantes :

  • la nullité doit être prononcée par décision judiciaire ;
  • pour défaut d’acte écrit ou notarié si requis, ou ;
  • en cas de nullité de la décision de l’assemblée générale d’une société participant au transfert de patrimoine.

L’action en nullité ne peut plus être intentée :

  • après l’expiration d’un délai de 6 mois à compter de la date à laquelle le transfert de patrimoine est opposable à celui qui invoque la nullité, ou ;
  • si la situation a été régularisée.

Lorsqu’il est possible de remédier à l’irrégularité susceptible d’entraîner la nullité du transfert, le juge accorde aux sociétés intéressées un délai pour régulariser la situation.

La décision judiciaire prononçant la nullité du transfert de patrimoine fait l’objet d’une publication au RESA.

La tierce opposition contre la décision prononçant la nullité du transfert de patrimoine n’est plus recevable après l’expiration d’un délai de 6 mois à compter de la publication au RESA.

La décision prononçant la nullité du transfert de patrimoine ne porte pas atteinte par elle-même à la validité des obligations du repreneur.

L’entreprise reprenante répond des obligations à sa charge nées :

  • après la date à laquelle le transfert de patrimoine a pris effet ;
  • avant la date à laquelle la décision prononçant la nullité du transfert de patrimoine a été publiée.

L’entreprise transférante répond aussi de ces obligations.

La responsabilité de l’entreprise reprenante est toutefois limitée à l’actif net qui lui a été attribué.

Effets du transfert

Le transfert du patrimoine professionnel entraîne de plein droit le transfert au bénéficiaire des actifs et des passifs énumérés dans l’inventaire.

Le transfert des droits de propriétés industrielle et intellectuelle ainsi que des droits réels autres que les sûretés réelles sur meubles et immeubles n’est opposable aux tiers que dans les conditions prévues par les lois spéciales qui régissent ces opérations.

La transformation n’a d’effet à l’égard des tiers qu’auprès la publication au RESA.

Services en ligne / Formulaires

Modèle de statuts - SA

Modèle d'un acte constitutif d'une société anonyme de droit luxembourgeois

Les informations qui vous concernent recueillies sur ce formulaire font l’objet d’un traitement par l’administration concernée afin de mener à bien votre demande.

Ces informations sont conservées pour la durée nécessaire par l’administration à la réalisation de la finalité du traitement

Les destinataires de vos données sont les administrations compétentes dans le cadre du traitement de votre demande. Veuillez-vous adresser à l’administration concernée par votre demande pour connaître les destinataires des données figurant sur ce formulaire. Conformément au règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et le cas échéant d’effacement des informations vous concernant. Vous disposez également du droit de retirer votre consentement à tout moment.

En outre et excepté le cas où le traitement de vos données présente un caractère obligatoire, vous pouvez, pour des motifs légitimes, vous y opposer.

Si vous souhaitez exercer ces droits et/ou obtenir communication de vos informations, veuillez-vous adresser à l’administration concernée suivant les coordonnées indiquées dans le formulaire. Vous avez également la possibilité d’introduire une réclamation auprès de la Commission nationale pour la protection des données ayant son siège à 15, boulevard du Jazz L-4370 Belvaux.

En poursuivant votre démarche, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées dans le cadre de votre demande.

Muster einer Gesellschaftssatzung einer SA

Ihre in diesem Formular erfassten personenbezogenen Informationen werden von der zuständigen Verwaltungsbehörde verarbeitet, um Ihren Antrag erfolgreich abzuschließen.

Diese Informationen werden von der Behörde für den zur Verarbeitung erforderlichen Zeitraum gespeichert.

Die Empfänger Ihrer Daten sind die im Rahmen Ihres Antrags zuständigen Verwaltungsbehörden. Um die Empfänger der in diesem Formular erfassten Daten zu erfahren, wenden Sie sich bitte an die für Ihren Antrag zuständige Behörde.

Gemäß der Verordnung (EU) 2016/679 zum Schutz natürlicher Personen bei der Verarbeitung personenbezogener Daten und zum freien Datenverkehr haben Sie das Recht auf Zugang, Berichtigung und gegebenenfalls Löschung Ihrer personenbezogenen Informationen. Sie haben zudem das Recht, Ihre erteilte Einwilligung jederzeit zu widerrufen.

Weiterhin können Sie, außer in Fällen, in denen die Verarbeitung Ihrer Daten verpflichtend ist, Widerspruch einlegen, wenn dieser rechtmäßig begründet ist.

Wenn Sie diese Rechte ausüben und/oder Einsicht in Ihre Informationen nehmen möchten, können Sie sich unter den im Formular angegebenen Kontaktdaten an die zuständige Verwaltungsbehörde wenden. Sie haben außerdem die Möglichkeit, bei der Nationalen Kommission für den Datenschutz Beschwerde einzulegen (Commission nationale pour la protection des données, 15, boulevard du Jazz L-4370 Belvaux).

Wenn Sie Ihren Vorgang fortsetzen, akzeptieren Sie damit, dass Ihre personenbezogenen Daten im Rahmen Ihres Antrags verarbeitet werden.

Model of memorandum of association for a Luxembourg SA

To complete your application, the information about you collected from this form needs to be processed by the public administration concerned.

That information is kept by the administration in question for as long as it is required to achieve the purpose of the processing operation(s).

Your data will be shared with other public administrations that are necessary for the processing of your application. For details on which departments will have access to the data on this form, please contact the public administration you are filing your application with.

Under the terms of Regulation (EU) 2016/679 on the protection of natural persons with regard to the processing of personal data and on the free movement of such data, you have the right to access, rectify or, where applicable, remove any information relating to you. You are also entitled to withdraw your consent at any time.

Additionally, unless the processing of your personal data is compulsory, you may, with legitimate reasons, oppose the processing of such data.

If you wish to exercise these rights and/or obtain a record of the information held about you, please contact the administration in question using the contact details provided on the form. You are also entitled to file a claim with the National Commission for Data Protection (Commission nationale pour la protection des données), headquartered at 15, boulevard du Jazz L-4370 Belvaux.

By submitting your application, you agree that your personal data may be processed as part of the application process.

Organismes de contact

Double click pour activer la carte
Double click pour activer la carte
Double click pour activer la carte
Dernière modification le