Classification des établissements d’hébergement

Le ministère de l’Economie et Horesca (la Fédération Nationale des Hôteliers, Restaurateurs et Cafetiers) proposent au Luxembourg un système de classification officiel (5 étoiles) et volontaire des établissements d’hébergement hôteliers.

Cette classification permet aux établissements :

  • de se positionner par rapport aux autres établissements ;

  • d’être plus transparents au niveau de l’offre ;

  • de fournir à leur clientèle une information fiable ;

  • d’améliorer leur qualité.

Personnes concernées

Les établissements d’hébergement hôteliers au Luxembourg peuvent, sur base volontaire, soumettre une demande de classification.

Tous les établissements qui effectuent une demande sont classés dans l’une des 5 catégories d’étoiles.

A tout moment, l’hôtelier peut renoncer à sa participation à la classification.

Coûts

La 1ère classification est prise en charge par le ministère de l’Economie et gratuite à condition que la demande soit faite en 2017 ou 2018.

Pour les premières classifications à partir de 2019 ou les 2e classifications, les frais varieront selon la taille de l’établissement :

  • 550 euros par hôtel jusqu’à 20 chambres ;

  • 850 euros par hôtel jusqu’à 75 chambres ;

  • 1.150 euros par hôtel de plus de 75 chambres.

Modalités pratiques

Autoévaluation

Cette étape est obligatoire pour faire classer son établissement. Les propriétaires d’hôtels doivent remplir le formulaire d’autoévaluation, pour pouvoir soumettre leur demande de classification.

L’exploitant se familiarise avec les critères et peut situer son établissement dans une des catégories prévues.

Chaque catégorie comprend des critères obligatoires que l’établissement doit satisfaire pour être classé dans cette catégorie. De même, chacun de ces critères correspond à un nombre de points et chaque catégorie nécessite un nombre de points cumulés à atteindre par l’exploitant. Ces 2 conditions sont à remplir simultanément.

L’exploitant peut à tout moment changer la catégorie ciblée. L’affichage des critères obligatoires s’adapte automatiquement. 

 

Ce document est utilisé par les inspecteurs lors de la visite de l’établissement.

 

Une fois l’autoévaluation terminée et validée, l’exploitant envoie sa demande de classification, accompagnée des documents annexes nécessaires (guide des services, brochure d’information de l’hôtel, etc.).

Les informations fournies doivent être complètes et sincères pour assurer un processus de classification correct.

Visite de l’établissement

Une fois la demande de classification reçue, des inspecteurs contactent l’exploitant et fixent un rendez-vous pour une inspection détaillée de l’établissement.

Au nombre de 2 minimum, dont un représentant de Horesca et un représentant du ministère de l’Economie, ils vérifient les informations obtenues lors de l’autoévaluation.

La présence d’un responsable de l’établissement hôtelier est nécessaire lors de l’inspection.

Un rapport d’inspection est ensuite envoyé à l’hôtelier qui a 2 semaines pour prendre position par écrit.

L’absence de réponse équivaut à un accord tacite sur le contenu du rapport.


Une fois le dossier d’inspection finalisé, il est soumis à une commission de classification. Une décision de classification est prise dans un maximum de 3 mois.

L’exploitant signe une convention et s’engage à respecter les conditions de la classification pour une durée de validité de 4 ans. Des visites de contrôle éventuelles sont prévues dans le contrat. Pour prolonger la classification, l’hôtel doit procéder à une nouvelle inspection.

Un changement de classification correspond à une nouvelle demande de classification et une nouvelle inspection. La demande peut être faite à tout moment.

L’hôtelier reçoit un écusson qu’il doit mettre de façon visible à l’entrée de l’établissement.

L’écusson peut être récupéré par le ministère si la classification n’est plus valide ou si elle a été retirée.

Organismes de contact

Double click pour activer la carte
Double click pour activer la carte
Dernière modification le