Bénéficier du congé de maternité en cas de naissance d'un enfant

Toute femme enceinte qui exerce une activité professionnelle (en tant que salariée, indépendante ou apprentie), a droit au congé de maternité.

Il se constitue d’un congé prénatal et d’un congé postnatal.

Cet avantage permet d’une part de protéger l’état de santé des femmes concernées, et d’autre part de leur donner la possibilité de se consacrer pleinement à leur enfant après la naissance.

De plus, lors de la grossesse et de la maternité, les salariées et apprenties disposent de certaines garanties contractuelles et d’aménagements de leurs conditions de travail

A la fin du congé de maternité, la salariée, apprentie ou indépendante a la possibilité de prendre un congé parental.

Personnes concernées

Toutes les femmes enceintes exerçant une occupation professionnelle (en tant que salariée, indépendante ou apprentie) soumise à l'assurance bénéficient d'un congé de maternité pour autant qu’elles ne bénéficient pas d’autres dispositions légales ou conventionnelles plus favorables.

Cela inclut :

  • les femmes liées par un contrat de travail ;
  • les femmes liées par un contrat d’apprentissage ;
  • celles qui exercent une profession sous le statut d'indépendant.
Le père de l’enfant peut quant à lui bénéficier de 10 jours (ou plus suivant statut / convention collective applicable dans l’entreprise) de congé extraordinaire à l’occasion de la naissance de l’enfant.

Conditions préalables

La femme enceinte doit être affiliée à l’assurance maladie-maternité à titre obligatoire depuis au moins 6 mois au cours des 12 mois qui précèdent le début du congé de maternité.

Démarches préalables

La femme enceinte doit transmettre un certificat médical qui indique la date présumée de l’accouchement à la Caisse nationale de santé (CNS).

Délais

Le certificat médical indiquant le terme prévu de l’accouchement doit être établi au cours des 12 dernières semaines de la grossesse. C’est la date d’établissement du certificat qui est importante.

Exemple : un certificat établi avant le début de la 29e semaine de grossesse, donc avant les 12 dernières semaines de la grossesse, n’est pas accepté et sera retourné au demandeur.

La femme enceinte doit également, pour pouvoir bénéficier valablement du congé de maternité, transmettre un certificat médical qui indique la date présumée de l’accouchement à son employeur au cours des 12 dernières semaines de la grossesse.

Si elle souhaite bénéficier du congé parental à la fin de son congé de maternité, elle doit introduire une demande de congé parental au plus tard 2 mois avant le début du congé de maternité (l'indemnité de congé parental est versée par la Caisse pour l'avenir des enfants (CAE)).

Modalités pratiques

Demande de congé de maternité

La demande de congé de maternité se fait par l’envoi à la CNS d'un certificat médical indiquant le terme prévu de l'accouchement.

Ce certificat est à établir dans les 12 dernières semaines de la grossesse, mais pas avant. Il est possible de déterminer le premier jour où le certificat sera valable sur le site de la CNS, au moyen de l’outil de calcul du congé de maternité.

Congé prénatal

Le congé prénatal débute 8 semaines avant la date présumée de l'accouchement. Cette date doit être attestée par un certificat médical récent (établi au plus tôt 12 semaines avant la date présumée d’accouchement).

Quand l’accouchement a lieu avant la date présumée qui figure sur le certificat de grossesse, les jours de congé prénatal non pris sont ajoutés au congé postnatal (sans que la durée totale du congé de maternité ne puisse excéder au total 20 semaines),

Quand l'accouchement a lieu après la date présumée, le congé prénatal est prolongé jusqu'à la date définitive de l'accouchement, sans que la durée du congé postnatal ne puisse être réduite (12 semaines).

La Caisse nationale de santé (CNS) met à disposition des femmes concernées un outil de calcul du congé de maternité.

Congé postnatal

Le congé postnatal continue 12 semaines après la date effective de l’accouchement.

Exemple :
Le terme prévu de l’accouchement est le 4 mai, mais l’accouchement effectif a lieu le 2 mai, soit 2 jours avant terme :

  • le certificat médical qui indique la date prévue de l’accouchement peut être établi à partir du 8 février, c’est-à-dire dans les 12 dernières semaines de la grossesse ;
  • le congé prénatal commence le 9 mars, c'est-à-dire 8 semaines (56 jours calendaires) avant le terme initialement prévu ;
  • le congé postnatal prend fin le 26 juillet, c’est-à-dire 84 jours calendaires calculés à partir de la date effective de l’accouchement, +2 jours reportés du congé prénatal.

La Caisse nationale de santé (CNS) met à disposition des femmes concernées un outil de calcul du congé de maternité.

Après l’accouchement, une copie de l'acte de naissance du nouveau-né est à présenter à : CNS - Service Indemnités Pécuniaires.

Montant de l’indemnité pécuniaire de maternité

Pendant le congé de maternité, la femme qui exerce une activité professionnelle (salariée, apprentie ou indépendante) a droit à une indemnité pécuniaire de maternité.

L’indemnité pécuniaire de maternité est versée par la CNS (et non par son employeur dans le cas de la salariée ou de l’apprentie).

Elle correspond en principe :

  • pour la femme salariée ou apprentie :
    • au salaire le plus élevé touché lors des 3 derniers mois précédant le congé maternité ;
    • éventuellement complété de la moyenne des compléments et accessoires des 12 derniers mois précédant le mois antérieur au début du congé maternité ;
  •  pour la femme indépendante : à l’assiette cotisable appliquée au moment de la survenance du congé maternité.

L’indemnité pécuniaire de maternité ne peut pas être :

En cas de travail à temps partiel, le seuil est établi en fonction du salaire social minimum horaire.

L’indemnité pécuniaire de maternité ne peut pas être cumulée avec celle de maladie, ni avec un autre revenu professionnel.

Maintien de la relation de travail

Pendant le congé de maternité, le contrat de travail est maintenu et est donc assimilé à une période de travail effectif.

L'employeur est donc tenu :

  • de prendre en considération le congé de maternité pour le calcul des jours de congés annuels de récréation. Les congés que la salariée n’a pas pris avant le début du congé de maternité pourront être reportés dans les délais légaux (jusqu’au 31 mars de l’année suivante) ;
  • prendre en compte la période de congé de maternité dans le calcul de l’ancienneté et des droits qui y sont liés ;
  • de conserver à la salariée absente pour congé de maternité son emploi ou, en cas d'impossibilité, lui proposer un emploi similaire correspondant à ses qualifications et assorti d’une rémunération au moins équivalente ;
  • maintenir les avantages acquis par la salariée avant son congé de maternité ;
  • lui faire bénéficier des améliorations des conditions de travail survenues pendant son congé.

Durant la période de congé de maternité, la salariée ou apprentie ne reçoit plus son salaire ni les avantages en nature auxquels elle avait droit avant son congé (chèques repas, voitures de société, etc.). Ceux-ci sont remplacés par l’indemnité de congé maternité.

Rupture de la relation de travail

A l'expiration du congé de maternité, la femme salariée peut, en vue d'élever son enfant, s'abstenir de reprendre son emploi, sans délai de préavis à respecter (en transmettant à l'employeur une lettre de démission suite au congé de maternité), et sans avoir à payer une indemnité de rupture.

Pendant un an, elle bénéficie toutefois d’une priorité de réembauchage avec tous les avantages qu’elle avait au moment de son départ.

La démission sans préavis à l’employeur est prévue uniquement en faveur des femmes qui décident d’abandonner leur travail pour se consacrer exclusivement à l’éducation de leur enfant.

La démission sans préavis n’est pas possible pour celles qui veulent changer d’employeur à la fin de leur congé de maternité.

Services en ligne / Formulaires

Modèle de lettre de démission suite au congé de maternité

Modèle de lettre de démission suite au congé de maternité

Les informations qui vous concernent recueillies sur ce formulaire font l’objet d’un traitement par l’administration concernée afin de mener à bien votre demande.

Ces informations sont conservées pour la durée nécessaire par l’administration à la réalisation de la finalité du traitement

Les destinataires de vos données sont les administrations compétentes dans le cadre du traitement de votre demande. Veuillez-vous adresser à l’administration concernée par votre demande pour connaître les destinataires des données figurant sur ce formulaire. Conformément au règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et le cas échéant d’effacement des informations vous concernant. Vous disposez également du droit de retirer votre consentement à tout moment.

En outre et excepté le cas où le traitement de vos données présente un caractère obligatoire, vous pouvez, pour des motifs légitimes, vous y opposer.

Si vous souhaitez exercer ces droits et/ou obtenir communication de vos informations, veuillez-vous adresser à l’administration concernée suivant les coordonnées indiquées dans le formulaire. Vous avez également la possibilité d’introduire une réclamation auprès de la Commission nationale pour la protection des données ayant son siège à 1 Avenue du Rock'n'Roll, L-4361 Esch-sur-Alzette.

En poursuivant votre démarche, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées dans le cadre de votre demande.

SOURCES AUTHENTIQUES

Caisse de maladie - Ma situation

Les informations qui vous concernent recueillies sur ce formulaire font l’objet d’un traitement par l’administration concernée afin de mener à bien votre demande.

Ces informations sont conservées pour la durée nécessaire par l’administration à la réalisation de la finalité du traitement

Les destinataires de vos données sont les administrations compétentes dans le cadre du traitement de votre demande. Veuillez-vous adresser à l’administration concernée par votre demande pour connaître les destinataires des données figurant sur ce formulaire. Conformément au règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et le cas échéant d’effacement des informations vous concernant. Vous disposez également du droit de retirer votre consentement à tout moment.

En outre et excepté le cas où le traitement de vos données présente un caractère obligatoire, vous pouvez, pour des motifs légitimes, vous y opposer.

Si vous souhaitez exercer ces droits et/ou obtenir communication de vos informations, veuillez-vous adresser à l’administration concernée suivant les coordonnées indiquées dans le formulaire. Vous avez également la possibilité d’introduire une réclamation auprès de la Commission nationale pour la protection des données ayant son siège à 1 Avenue du Rock'n'Roll, L-4361 Esch-sur-Alzette.

En poursuivant votre démarche, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées dans le cadre de votre demande.

Krankenkasse - Meine Situation

Ihre in diesem Formular erfassten personenbezogenen Informationen werden von der zuständigen Verwaltungsbehörde verarbeitet, um Ihren Antrag erfolgreich abzuschließen.

Diese Informationen werden von der Behörde für den zur Verarbeitung erforderlichen Zeitraum gespeichert.

Die Empfänger Ihrer Daten sind die im Rahmen Ihres Antrags zuständigen Verwaltungsbehörden. Um die Empfänger der in diesem Formular erfassten Daten zu erfahren, wenden Sie sich bitte an die für Ihren Antrag zuständige Behörde.

Gemäß der Verordnung (EU) 2016/679 zum Schutz natürlicher Personen bei der Verarbeitung personenbezogener Daten und zum freien Datenverkehr haben Sie das Recht auf Zugang, Berichtigung und gegebenenfalls Löschung Ihrer personenbezogenen Informationen. Sie haben zudem das Recht, Ihre erteilte Einwilligung jederzeit zu widerrufen.

Weiterhin können Sie, außer in Fällen, in denen die Verarbeitung Ihrer Daten verpflichtend ist, Widerspruch einlegen, wenn dieser rechtmäßig begründet ist.

Wenn Sie diese Rechte ausüben und/oder Einsicht in Ihre Informationen nehmen möchten, können Sie sich unter den im Formular angegebenen Kontaktdaten an die zuständige Verwaltungsbehörde wenden. Sie haben außerdem die Möglichkeit, bei der Nationalen Kommission für den Datenschutz Beschwerde einzulegen (Commission nationale pour la protection des données, 1, Avenue du Rock'n'Roll, L-4361 Esch-sur-Alzette).

Wenn Sie Ihren Vorgang fortsetzen, akzeptieren Sie damit, dass Ihre personenbezogenen Daten im Rahmen Ihres Antrags verarbeitet werden.

Health insurance - My situation

To complete your application, the information about you collected from this form needs to be processed by the public administration concerned.

That information is kept by the administration in question for as long as it is required to achieve the purpose of the processing operation(s).

Your data will be shared with other public administrations that are necessary for the processing of your application. For details on which departments will have access to the data on this form, please contact the public administration you are filing your application with.

Under the terms of Regulation (EU) 2016/679 on the protection of natural persons with regard to the processing of personal data and on the free movement of such data, you have the right to access, rectify or, where applicable, remove any information relating to you. You are also entitled to withdraw your consent at any time.

Additionally, unless the processing of your personal data is compulsory, you may, with legitimate reasons, oppose the processing of such data.

If you wish to exercise these rights and/or obtain a record of the information held about you, please contact the administration in question using the contact details provided on the form. You are also entitled to file a claim with the National Commission for Data Protection (Commission nationale pour la protection des données), headquartered at 1, Avenue du Rock'n'Roll, L-4361 Esch-sur-Alzette.

By submitting your application, you agree that your personal data may be processed as part of the application process.

Organismes de contact

Double click pour activer la carte
Double click pour activer la carte
Dernière modification le