Demander un congé pour raisons familiales en cas de maladie de son enfant

Le congé pour raisons familiales permet aux parents d’un enfant de moins de 18 ans, de rester à son chevet en cas de maladie grave, d’accident ou autre raison de santé sans perte de rémunération.

La durée du congé pour raisons familiales dépend de l'âge de l'enfant et s’établit comme suit :

  • 12 jours de congé par enfant si l’enfant est âgé de 0 à moins de 4 ans accomplis ;
  • 18 jours de congé par enfant si l’enfant est âgé de 4 ans accomplis à moins de 13 ans non accomplis ;
  • 5 jours de congé par enfant si l’enfant est âgé de 13 ans accomplis à moins de 18 ans non accomplis et s’il est hospitalisé.

Cependant, il est possible de le prolonger lorsque l’enfant souffre d’une maladie ou d’une déficience d’une gravité exceptionnelle (ex. cancer, hospitalisation de plus de 2 semaines). Cette prorogation est limitée à un total de 52 semaines sur une période de référence de 104 semaines.

Le certificat médical indiquant les matricules de l'enfant malade et du parent doit être présenté à la caisse de maladie compétente au plus tard le 3e jour suivant l’absence (comme en cas de maladie du salarié ou de l'indépendant).

Personnes concernées

Peut prétendre au congé pour raisons familiales, le salarié (en contrat à durée déterminée, indéterminée ou en période d’essai), l’apprenti et l’indépendant ayant à charge un enfant de moins de 18 ans accomplis, nécessitant la présence de l’un de ses parents en cas de maladie grave, d’accident ou d’autre raison impérieuse de santé.

Est considéré comme enfant à charge, l'enfant qui, au moment de la survenance de la maladie, nécessite la présence physique de l’un de ses parents. Il peut s'agir d'un enfant :

  • né dans le mariage ;
  • né hors mariage ;
  • adoptif.

Si un seul des parents travaille et que l’autre est au foyer, le parent actif a droit au congé pour raisons familiales. Le congé pour raisons familiales n’est donc pas limité à l’hypothèse selon laquelle les 2 parents travaillent.

Conditions préalables

Le congé pour raisons familiales est accordé sur présentation d’un certificat médical attestant :

  • la maladie, l'accident ou les autres raisons impérieuses de santé de l'enfant ;
  • la présence obligatoire du parent auprès de l'enfant malade ;
  • la durée de la présence auprès de l'enfant.

Modalités pratiques

Durée et conditions d'octroi

La durée du congé pour raisons familiales dépend de l'âge de l'enfant selon 3 tranches d'âges :

1ère tranche d'âge Enfant âgé de 0 à moins de 4 ans accomplis 12 jours de congé par enfant

2e tranche d'âge Enfant âgé de 4 ans accomplis à moins de 13 ans non accomplis 18 jours de congé par enfant

3e tranche d'âge Enfant âgé de 13 ans accomplis à moins de 18 ans non accomplis et hospitalisé 5 jours de congé par enfant en cas d'hospitalisation

La durée du congé est cependant portée au double par tranche d’âge pour les enfants bénéficiant de l’allocation supplémentaire spéciale.

Le congé pour raisons familiales peut être fractionné, c’est-à-dire qu’il ne doit pas obligatoirement être pris en entier en une seule fois. La fraction ne dépassant pas 4 heures n'est mise en compte que pour un demi-jour.

Les 2 parents ne peuvent pas prendre le congé pour raisons familiales en même temps.

Cette durée du congé pour raisons familiales peut être prolongée sur avis conforme du Contrôle médical de la sécurité sociale (CMSS), pour les enfants atteints d’une maladie ou d'une déficience d'une gravité exceptionnelle, à savoir une :

  • affection cancéreuse en phase évolutive ;
  • pathologie (maladie) entraînant une hospitalisation de plus de 2 semaines consécutives.

La durée de prolongation est déterminée individuellement au cas par cas, la durée maximale de prorogation étant limitée à un total de 52 semaines pour une période de référence de 104 semaines.

Exception à la condition d'octroi de la limite d'âge :

Il est fait exception à la limite d'âge de 18 ans à l'égard des enfants présentant un handicap d'une certaine gravité (et non les adolescents atteints d'une maladie ou d'une déficience d'une gravité exceptionnelle). Partant, la limite d'âge de 18 ans accomplis ne s'applique pas aux enfants qui bénéficient de l'allocation spéciale supplémentaire.

Exception quant à la durée du congé pour raisons familiales :

L'autre exception a trait à la durée du congé : cette durée peut être prorogée sur avis du Contrôle médical de la sécurité sociale pour les enfants atteints d'une maladie ou d'une déficience d'une gravité exceptionnelle telles les affections cancéreuses en phase évolutive et les pathologies entraînant une hospitalisation en secteur aigu d'une durée dépassant 2 semaines consécutives. Dans ces cas, la durée maximale de la prorogation du congé pour raisons familiales est plafonnée à un total de 52 semaines pour une période de référence de 104 semaines.

Obligation d’informer l’employeur du salarié

Le jour même de son absence et peu importe la durée de la maladie de l’enfant, le bénéficiaire du congé pour raisons familiales est obligé d’en avertir personnellement ou par personne interposée, oralement ou par écrit, l’employeur ou le représentant de celui-ci.

L’absence du bénéficiaire lors d’un congé pour raisons familiales doit être justifiée par un certificat médical à remettre à l’employeur dans les plus brefs délais (de préférence dès le lendemain de l’avertissement). Ce certificat médical doit mentionner les numéros d'identification nationaux (matricules à 13 chiffres) de l’enfant et du parent et attester :

  • la maladie, l'accident ou les autres raisons impérieuses de santé de l'enfant ;
  • la présence obligatoire du parent auprès de l'enfant malade ;
  • la durée de la présence auprès de l'enfant.
Un certificat médical doit obligatoirement être présenté à l’employeur peu importe la durée de la maladie de l’enfant, même si celle-ci ne dure qu’un jour.

Le certificat médical indiquant les matricules de l'enfant malade et du parent doit également être présenté à la caisse de maladie compétente au plus tard le 3e jour.

Congé pour raisons familiales durant la période d’essai

Si la maladie de l’enfant intervient pendant la période d’essai, cette dernière est alors prolongée d’une durée égale à celle du congé, sans que la prolongation de l'essai ne puisse excéder 1 mois.

Protection contre le licenciement et échéance du contrat

La période de congé pour raisons familiales est assimilée à une période d’incapacité de travail pour cause de maladie ou d’accident. L’employeur, averti le jour même de l’absence d’un salarié lors d’un congé pour raisons familiales, n’est donc pas autorisé à notifier au salarié la résiliation avec préavis de son contrat de travail ou, le cas échéant, la convocation à l’entretien préalable.

La résiliation du contrat effectuée en violation des dispositions qui précèdent est abusive et donne lieu à des dommages et intérêts.

Cette protection ne s’applique que pendant l’absence du bénéficiaire définie par le certificat médical ; elle ne joue donc pas pendant toute la durée de la maladie de l’enfant.

La protection contre un licenciement est inapplicable si :

  • le bénéficiaire n’a pas informé son employeur le premier jour de son absence ;
  • le certificat médical n’est pas présenté à l’employeur ;
  • l’avertissement ou la présentation du certificat médical interviennent après réception de la lettre de licenciement ou la lettre de convocation à l’entretien préalable ;
  • le bénéficiaire a commis une faute grave.

Cette protection ne fait pas obstacle à l'échéance du contrat de travail à durée déterminée.

Toute contestation relative au congé pour raisons familiales relevant d’un contrat de travail ou d’apprentissage entre un employeur et un salarié, est de la compétence des tribunaux du travail.

Indemnité relative au congé pour raisons familiales

Le congé pour raisons familiales est assimilable à une période d’incapacité de travail pour cause de maladie ou d'accident.

De ce fait, durant le congé pour raisons familiales, les salariés du secteur privé bénéficient de la continuation de la rémunération par l’employeur. L’indemnité du congé pour raisons familiales doit être avancée par l’employeur et ce dernier se fait rembourser l’intégralité des charges salariales versées dans le cadre de ce congé auprès de la Mutualité des employeurs (MDE). Il en va de même pour les agents du secteur public, qui ont droit à la continuation de leur rémunération pendant toute la durée du congé.

L’indemnité pécuniaire de maladie est calculée par référence à la rémunération brute que le salarié aurait gagnée en cas de continuation du travail pendant le congé pour raisons familiales tout en étant plafonnée à 5 fois le salaire social minimum. Pour les apprentis, l’indemnité d’apprentissage constitue la base de calcul.

De même, la MDE procède au paiement intégral des indemnités pécuniaires pour les travailleurs indépendants, et ce pour chaque jour pris au titre de ce congédéclaré par certificat à la caisse compétente.

Modalités de paiement

En principe, les salariés du secteur privé bénéficient de la continuation de la rémunération par l’employeur.

L’indemnité du congé pour raisons familiales doit être avancée par l’employeur et ce dernier se fait rembourser l’intégralité des charges salariales versées dans le cadre de ce congé auprès de la Mutualité des employeurs, sous condition que le congé pour raisons familiales ait été déclaré au moyen d'un certificat médical par le salarié à la caisse compétente et par l’employeur au Centre commun de la sécurité sociale (CCSS).

Si l'assuré n’a plus droit au maintien de son salaire par son employeur (>77 jours maladie endéans une période de 12 mois), l‘indemnité lui sera versée directement par la Caisse nationale de Santé (CNS).

Les indépendants affiliés auprès de la Mutualité des employeurs doivent également déclarer le congé pour raisons familiales à leur caisse compétente par l'envoi du certificat médical pour bénéficier du paiement de l'indemnité par la Mutualité des employeurs.

Services en ligne / Formulaires

sources authentiques

Caisse de maladie- Jours de congés pour raisons familiales

Les informations qui vous concernent recueillies sur ce formulaire font l’objet d’un traitement par l’administration concernée afin de mener à bien votre demande.

Ces informations sont conservées pour la durée nécessaire par l’administration à la réalisation de la finalité du traitement

Les destinataires de vos données sont les administrations compétentes dans le cadre du traitement de votre demande. Veuillez-vous adresser à l’administration concernée par votre demande pour connaître les destinataires des données figurant sur ce formulaire. Conformément au règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification et le cas échéant d’effacement des informations vous concernant. Vous disposez également du droit de retirer votre consentement à tout moment.

En outre et excepté le cas où le traitement de vos données présente un caractère obligatoire, vous pouvez, pour des motifs légitimes, vous y opposer.

Si vous souhaitez exercer ces droits et/ou obtenir communication de vos informations, veuillez-vous adresser à l’administration concernée suivant les coordonnées indiquées dans le formulaire. Vous avez également la possibilité d’introduire une réclamation auprès de la Commission nationale pour la protection des données ayant son siège à 1 Avenue du Rock'n'Roll, L-4361 Esch-sur-Alzette.

En poursuivant votre démarche, vous acceptez que vos données personnelles soient traitées dans le cadre de votre demande.

Krankenkasse - Urlaubstage aus familiären Gründen

Ihre in diesem Formular erfassten personenbezogenen Informationen werden von der zuständigen Verwaltungsbehörde verarbeitet, um Ihren Antrag erfolgreich abzuschließen.

Diese Informationen werden von der Behörde für den zur Verarbeitung erforderlichen Zeitraum gespeichert.

Die Empfänger Ihrer Daten sind die im Rahmen Ihres Antrags zuständigen Verwaltungsbehörden. Um die Empfänger der in diesem Formular erfassten Daten zu erfahren, wenden Sie sich bitte an die für Ihren Antrag zuständige Behörde.

Gemäß der Verordnung (EU) 2016/679 zum Schutz natürlicher Personen bei der Verarbeitung personenbezogener Daten und zum freien Datenverkehr haben Sie das Recht auf Zugang, Berichtigung und gegebenenfalls Löschung Ihrer personenbezogenen Informationen. Sie haben zudem das Recht, Ihre erteilte Einwilligung jederzeit zu widerrufen.

Weiterhin können Sie, außer in Fällen, in denen die Verarbeitung Ihrer Daten verpflichtend ist, Widerspruch einlegen, wenn dieser rechtmäßig begründet ist.

Wenn Sie diese Rechte ausüben und/oder Einsicht in Ihre Informationen nehmen möchten, können Sie sich unter den im Formular angegebenen Kontaktdaten an die zuständige Verwaltungsbehörde wenden. Sie haben außerdem die Möglichkeit, bei der Nationalen Kommission für den Datenschutz Beschwerde einzulegen (Commission nationale pour la protection des données, 1, Avenue du Rock'n'Roll, L-4361 Esch-sur-Alzette).

Wenn Sie Ihren Vorgang fortsetzen, akzeptieren Sie damit, dass Ihre personenbezogenen Daten im Rahmen Ihres Antrags verarbeitet werden.

Health insurance - Leave for family reasons

To complete your application, the information about you collected from this form needs to be processed by the public administration concerned.

That information is kept by the administration in question for as long as it is required to achieve the purpose of the processing operation(s).

Your data will be shared with other public administrations that are necessary for the processing of your application. For details on which departments will have access to the data on this form, please contact the public administration you are filing your application with.

Under the terms of Regulation (EU) 2016/679 on the protection of natural persons with regard to the processing of personal data and on the free movement of such data, you have the right to access, rectify or, where applicable, remove any information relating to you. You are also entitled to withdraw your consent at any time.

Additionally, unless the processing of your personal data is compulsory, you may, with legitimate reasons, oppose the processing of such data.

If you wish to exercise these rights and/or obtain a record of the information held about you, please contact the administration in question using the contact details provided on the form. You are also entitled to file a claim with the National Commission for Data Protection (Commission nationale pour la protection des données), headquartered at 1, Avenue du Rock'n'Roll, L-4361 Esch-sur-Alzette.

By submitting your application, you agree that your personal data may be processed as part of the application process.

Dernière modification le