Citoyens

Mesures concernant l'entrée sur le territoire des ressortissants de pays tiers et les déplacements par voie aérienne

Coronavirus / COVID-19

En raison de la pandémie causée par la COVID-19, les restrictions temporaires concernant l’entrée sur le territoire du Luxembourg des ressortissants de pays tiers sont prolongées jusqu’au 30 septembre 2022 inclus.

Par ailleurs, vu la situation sanitaire au niveau national et au niveau européen, les mesures applicables aux déplacements par voie aérienne à destination du Luxembourg sont abrogées depuis le 22 avril 2022.

Personnes autorisées à entrer au Luxembourg

Les citoyens de l’Union européenne (UE) et des pays associés à l’espace Schengen, ainsi que les citoyens de Saint-Marin, d'Andorre, de Monaco et du Vatican/Saint-Siège, de même que les membres de leur famille issus de ces territoires sont libres d'entrer librement sur le territoire du Luxembourg, indépendamment de l'objet du séjour et non seulement pour rejoindre leur domicile.

Sont également autorisées à entrer sur le territoire du Luxembourg, les catégories de ressortissants de pays tiers suivantes :

  1. les ressortissants de pays tiers qui possèdent le statut de résident de longue durée ainsi que toute autre personne disposant d’un droit de séjour ou titulaire d’un visa national de longue durée d’un des États membres de l’UE, des pays associés à l’espace Schengen ainsi que de Saint-Marin, d'Andorre, de Monaco et du Vatican/Saint-Siège ;
  2. les professionnels de santé, les chercheurs dans le domaine de la santé et les professionnels des soins pour personnes âgées ;
  3. les travailleurs frontaliers ;
  4. les travailleurs saisonniers dans le domaine agricole ;
  5. les personnes occupées dans le secteur des transports ;
  6. les membres du corps diplomatique, le personnel des organisations internationales et les personnes invitées par ces organisations internationales dont la présence physique est requise pour le bon fonctionnement de ces organisations, le personnel militaire, le personnel du domaine de la coopération au développement et de l’aide humanitaire, et le personnel de protection civile dans l’exercice de leurs fonctions respectives ;
  7. les passagers en transit ;
  8. les passagers voyageant pour des raisons familiales urgentes et dûment justifiées ;
  9. les marins ;
  10. les personnes désirant solliciter la protection internationale au Luxembourg ou pour d’autres raisons humanitaires ;
  11. les ressortissants de pays tiers voyageant à des fins d’études ;
  12. les travailleurs de pays tiers hautement qualifiés si leur emploi est nécessaire d’un point de vue économique et que leur travail ne peut être reporté ou effectué depuis l’étranger.

Pour les catégories de voyageurs 8, 11 et 12, une demande expresse est à adresser par e-mail (service.visas@mae.etat.lu) au Bureau des passeports, visas et légalisations (BPVL), en vue de l’émission d’une attestation spécifique.

Pour toute information complémentaire à ce sujet, les ressortissants tiers peuvent contacter :

  • le BPVL par :
  • l’ambassade du Grand-Duché de Luxembourg dans leur pays de résidence.

Actuellement, sont également autorisés à entrer sur le territoire du Luxembourg, et exemptés de ces restrictions de voyage, les ressortissants de pays tiers ayant leur résidence dans un des pays ou régions administratives spéciales ou entités suivants :

  • Arabie saoudite ;
  • Bahreïn ;
  • Chili ;
  • Chine (sous réserve de confirmation de la réciprocité au niveau de l’UE) ;
  • Colombie ;
  • Corée du Sud ;
  • Émirats arabes unis ;
  • Indonésie ;
  • Koweït ;
  • Nouvelle-Zélande ;
  • Pérou ;
  • Qatar ;
  • Région administrative spéciale de Hong Kong ;
  • Région administrative spéciale de Macao ;
  • Rwanda ;
  • Taïwan ;
  • Ukraine ;
  • Uruguay.

Remarque : les ressortissants de pays tiers ayant leur résidence dans un pays qui ne figure pas dans la liste ci-dessus ne sont pas autorisés à entrer sur le territoire du Luxembourg, sauf :

  • si le voyage est considéré comme essentiel ; ou
  • si les ressortissants de pays tiers sont titulaires d'un certificat de vaccination prouvant un schéma vaccinal complet et considéré comme équivalent au Luxembourg, c'est-à-dire :
    • s'il est délivré par un État membre de l'espace Schengen ; ou
    • s'il est délivré par un État tiers et considéré comme équivalent par un acte d'exécution de la Commission européenne.

Cette exception s'applique à l'heure actuelle aux certificats délivrés par les pays ou territoires suivants : Albanie, Andorre, Arménie, Bahreïn, Bénin, Brésil, Canada, Cap-Vert, Colombie, Corée du Sud, Émirats arabes unis, Équateur, États-Unis d'Amérique, Géorgie, Îles Féroé, Inde, Indonésie, Israël, Japon, Jordanie, Kosovo, Liban, Madagascar, Malaisie, Maroc, Moldavie, Monaco, Monténégro, Nouvelle-Zélande, Panama, République de Macédoine du Nord, Royaume-Uni, Salvador, Saint-Marin, Serbie, Seychelles, Singapour, Taïwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Ukraine, Uruguay, Vatican/Saint-Siège et Vietnam.

Les listes actualisées des vaccins qui sont acceptés au Luxembourg peuvent être trouvées sur le portail COVID19.lu du gouvernement au sujet du coronavirus.
  • si les ressortissants de pays tiers sont titulaires d'un certificat de rétablissement considéré comme équivalent au Luxembourg, c'est-à-dire :
    • s'il est délivré par un État membre de l'espace Schengen ; ou
    • s'il est délivré par un État tiers et considéré comme équivalent par un acte d'exécution de la Commission européenne.

Cette exception s'applique à l'heure actuelle aux certificats de rétablissement délivrés par les pays ou territoires suivants : Albanie, Andorre, Arménie, Bahreïn, Bénin, Cap-Vert, Géorgie, Israël, Kosovo, Moldavie, Monaco, Monténégro, Panama, République de Macédoine du Nord, Royaume-Uni, Salvador, Saint-Marin, Serbie, Seychelles, Thaïlande, Turquie, Ukraine, Uruguay et Vietnam.

Les voyageurs de pays mentionnés dans les listes ci-dessus devront être en possession de documents officiels qui prouvent leur résidence dans l'un de ces pays (titre de séjour, certificat de résidence, permis de travail, etc.). Ces documents doivent être accompagnés d'une traduction, si nécessaire, dans l'une des langues administratives du Luxembourg (luxembourgeois, allemand ou français) ou en anglais.

À noter que ces mesures s’appliquent parallèlement aux restrictions sanitaires et en matière d’immigration en vigueur. Les détails des règles applicables et les dérogations en place, ainsi que les modalités exactes des démarches à effectuer au préalable, peuvent être consultés sur le portail COVID19.lu du gouvernement au sujet du coronavirus.

Dernière modification le 

Dernières actualités