Citoyens Entreprises

Nouvelles mesures sanitaires pour les déplacements par voie aérienne à destination du Luxembourg

Coronavirus / COVID-19

Vu l’évolution de la pandémie COVID-19 au niveau international, le ministère des Affaires étrangères et européennes et le ministère de la Santé ont décidé de prendre de nouvelles mesures sanitaires pour tout déplacement par voie aérienne à destination du Luxembourg.

Ces mesures sont applicables à partir du 29 janvier jusqu’au 28 février 2021 inclus.

Personnes concernées

Toute personne, âgée de 6 ans ou plus, qui souhaite se déplacer par transport aérien à destination du Luxembourg, doit présenter à l’embarquement le résultat négatif :

  • d’un test COVID-19 par PCR ; ou
  • d’une recherche de l’antigène viral (test rapide).

Le test doit avoir été réalisé moins de 72 heures avant l’embarquement.

Le résultat de test négatif doit être :

  • présenté sur papier ou support électronique ; et
  • accompagné, le cas échéant, d’une traduction :
    • dans l’une des langues administratives du Luxembourg (luxembourgeois, français, allemand) ; ou
    • en anglais.

Ces mesures concernent tous les départs aériens vers le Luxembourg, y inclus ceux depuis les États membres :

  • de l’Union européenne (UE) ; et
  • de l’espace Schengen.

Par ailleurs, toute personne qui se déplace par voie aérienne au Luxembourg depuis un pays tiers, c’est-à-dire un pays non-membre de l’UE ou de l’espace Schengen, doit se soumettre à un test additionnel par recherche de l’antigène viral (test rapide) à son arrivée à l’aéroport de Luxembourg.

En cas de refus de se soumettre à ce test, la personne doit rester en quarantaine pour une durée de 14 jours. À noter que cette quarantaine peut se terminer à tout moment, dès l'obtention d’un résultat de test négatif.

Attention : l’obligation de présenter un test négatif à l’embarquement et de se soumettre à un test additionnel à l’arrivée s’applique aussi aux ressortissants de pays tiers exemptés des restrictions d’entrée sur le territoire du Luxembourg. Cela concerne ainsi les personnes qui ont leur résidence dans un des pays suivants :

  • Australie ;
  • Corée du Sud ;
  • Japon ;
  • Nouvelle-Zélande ;
  • Rwanda ;
  • Singapour ;
  • Thaïlande.

Ces obligations s’ajoutent aux restrictions temporaires déjà en place pour les déplacements non-essentiels vers l’UE au départ d'un pays tiers.

Rappel : les ressortissants de pays tiers en provenance d’un pays tiers ne peuvent pas entrer sur le territoire luxembourgeois jusqu'au 31 mars 2021 inclus. Certaines catégories de personnes sont exemptées. Plus de détails sur ces restrictions sont disponibles dans notre texte explicatif.

Exceptions

Les personnes suivantes sont exemptées de ces obligations :

  • les personnes en service occupées dans le secteur des transports de l’aéroport ;
  • les passagers en transit de l’aéroport ;
  • les personnes qui font un aller-retour par voie aérienne, pour moins de 72 heures, du Luxembourg à destination d’un pays qui est membre de l’espace Schengen ou de l’Union européenne, et sous réserve de ne pas avoir quitté l’espace Schengen ou le territoire des États membres de l’UE pendant cette période ;
  • sous condition que leur séjour au Luxembourg ne dépasse pas 72 heures, les membres du :
    • corps diplomatique ;
    • personnel des organisations internationales et les personnes invitées par ces organisations internationales dont la présence physique est requise pour le bon fonctionnement de ces organisations ;
    • personnel militaire ;
    • personnel du domaine de la coopération au développement et de l’aide humanitaire ;
    • personnel de protection civile dans l’exercice de leurs fonctions respectives ;
  • les personnes qui :
    • ont subi une infection SARS-CoV-2 récente endéans les 3 mois avant leur déplacement ; et
    • qui ont terminé la période d’isolement applicable dans le pays respectif avec disparition de tout symptôme d’infection.

Ces personnes peuvent présenter un certificat médical attestant de ces faits, ce qui leur permet d’embarquer sans se soumettre à un nouveau test PCR ou test antigène.

Dernière modification le 

Dernières actualités